FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 En attendant Poudlard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Miller
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 27
Date d'inscription : 20/09/2007

MessageSujet: En attendant Poudlard.   Sam 22 Sep - 1:35

1er Aout 1941

Jonathan avait profité d'un nouveau voyage de son père pour quitter sa mère à Cambridge et aller faire un tour à Londres. Il n'avait pas besoin de passer au chemin de traverse vu qu'il avait toutes ses affaires depuis quelques temps déjà mais avait décidé de se prendre une bièraubeurre au milieu des autres sorciers. Il était donc confortablement installé à sa table, une choppe à moitié vide posée devant lui et il regardait d'un oeil curieux les gens qui passaient dans la salle. Il y avait beaucoup d'enfants de tous âges et de toute condition, des parents ou grands parents qui les accompagnaient, des employés du ministère qui venaient de sortir des bureaux, des riches, des pauvres, des anglais, des hindous, des asiats. Toute la faune sorcière de Londres semblait s'être regroupée dans l'un des derniers bastion sorcier à l'abris des bombes et le jeune homme en profitait pour écouter les conversations et en apprendre le plus possible sur la situation moldue.

Parce que mine de rien, cette histoire de seconde guerre mondiale, ca le passionnait. Comment les moldus avaient-ils réussi à entrer dans un conflit à l'échelle de la planète ? Impressionnant non ? Et cette rumeur qui disait que Grindewald n'y était pas étranger était tellement effrayante. Que feraient-ils si le mage noir se décidait à envahir l'angleterre ? Le plus inquiétant dans cette affaire était que les adultes en parlaient avec un air préoccupé et qu'aucun d'eux ne semblait avoir la solution. Enfin, heureusement avec Poudlard il aurait bientôt d'autres préoccupations. Cette année était celle des ASPICs et il était plus important que jamais de réussir ces épreuves et avoir un bon métier. Même s'il devait craindre de devoir partir sur le front à la fin de ses études.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlin MacDonald
°0°Professeur d'Astronomie°0°
°0°Directrice des Serdaigles°0°

°0°Professeur d'Astronomie°0°°0°Directrice des Serdaigles°0°
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 45
Message Personnel : Per mare per terras
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Lun 1 Oct - 23:14

Caitlin était une nouvelle fois de retour à Londres et pas de gaieté de cœur. Sa mère avait commandé plusieurs robes chez Madame Guipure et l’avait chargé d’aller les récupérer. Son père étant malade, Ellen avait préféré rester avec lui…
Comme à son habitude quand elle se rendait sur le Chemin de Traverse, elle utilisa la poudre de cheminette jusqu’au Chaudron Baveur.

Arrivée à destination, Caitlin épousseta sa cape couverte de suie et jeta un coup d’œil au bar. La salle était pleine, elle n’avait jamais vu autant de monde s’agglutiner à l’intérieur. Etait-ce le climat de guerre au dehors qui faisait que les gens cherchaient en permanence à être ensemble ?

Elle se fraya un passage vers l’arrière du bar, et l’entrée du Chemin de Traverse, croisant au passage un ancien collègue du ministère avec sa femme. Celui-ci l’arrêta pour la saluer et discuter une minute avec mais la foule compacte mettait la sorcière mal à l’aise et s’excusa avant de se faufiler le plus rapidement possible vers la sortie…

Un homme imposant se frayait quant à lui un passage en sens inverse et, passant à côté d’elle, la bouscula sans ménagement et en lui jetant même un regard qui semblait dire ‘hors de mon passage’. Ce geste la fit buter contre une table à laquelle elle se rattrapa du mieux qu’elle put pour ne pas tomber complètement par terre. Avant même de relever ses yeux, la sorcière s’excusa de cette maladresse.


"Navrée vraiment… Ce malotru m’a bousculé et…"

Elle releva les yeux et tomba nez à nez avec un visage connu. L’un de ses anciens étudiants ! Décidément, à chaque fois qu’elle se rendait au Chemin de Traverse elle croisait un élève de Poudlard!

"Oh ! Bonjour Mr Miller !"

Ses joues se teintèrent légèrement de rouge devant le ridicule de la situation et elle eut un sourire hésitant… Quelle image elle devait donner !

_________________
Un homme fort peut ouvrir toutes les portes,
mais seule la lecture peut ouvrir l'esprit.


Draco dormiens nunquam titillandus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highlandslife.frbb.net
Jonathan Miller
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 27
Date d'inscription : 20/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Mar 2 Oct - 6:17

La tête posée sur son poing fermé, le coude sur la table et ses yeux doux observant la foule, sa robe noire et sobre rappelant sa tignasse sombre, Jonathan paraissait aussi immobile que s'il avait été pétrifié. Seul son sourire et ses paupières qui battaient quelque fois prouvaient que le jeune homme était simplement perdu dans ses pensées.

Un bruit le fit sursauter et il posa ses yeux calme sur la jeune femme qui s'était rattrapée de son mieux à la table. Poli, il se leva et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Il ne l'avait toujours pas reconnue.

"Ce n'est rien Madame." fit-il d'une voix douce en lui proposant sa chaise de l'autre main en fronçant les sourcils se demandant comment cette jeune femme connaissait son nom.

C'est alors qu'il la reconnu. Oui il était lent parfois et surtout ne s'attendait pas à voir un de ses professeurs ici. Il avait beau savoir que ce n'étaient pas des robots que l'on débranchait après usage, il était toujours étrange de s'appercevoir qu'ils pouvaient avoir une vie en dehors des cours.

"Professeur MacDonald ! Ca alors ! Je ne vous avais pas reconnue !"

Il lui avança la chaise avec plus d'insistance, espérant qu'elle accepte de s'asseoir un moment à sa table. Après tout il était majeur maintenant, ils étaient presque égaux. Dans un an il pourrait peut-être même la tutoyer. Enfin il ne fallait pas rêver.

"Qu'est ce qui vous ammène par ici ? Je peux vous être utile ? Le chemin de traverse n'est pas toujours l'idéal pour se prommener seule."

Après tout il était grand, fort et il avait beaucoup de temps devant lui alors s'il pouvait servir de garde du corps, pourquoi pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlin MacDonald
°0°Professeur d'Astronomie°0°
°0°Directrice des Serdaigles°0°

°0°Professeur d'Astronomie°0°°0°Directrice des Serdaigles°0°
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 45
Message Personnel : Per mare per terras
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Mar 2 Oct - 14:11

Le dénommé Jonathan lui offrit son aide pour se redresser et lui proposa de s’asseoir tout en ne semblant pas la reconnaître. Avait-elle tellement changé depuis un mois ? Ou était-ce les vêtements qu’elle portait et la coupe de cheveux qu’elle arborait - différents de ce qu'elle avait l'habitude de mettre à Poudlard - qui la rendait méconnaissable à ses yeux ? Alors qu’elle se posait la question, il sembla enfin la reconnaître et lui proposa à nouveau de s’installer à sa table.
Souriant avec reconnaissance, Caitlin s’assit sur la chaise qu’il lui présentait, quittant ainsi le flot des personnes qui déambulaient toujours dans la pièce.


"Merci."

Il la questionna sur sa présence et lui offrit son aide au besoin. Mais quelle galanterie ! Certains hommes de sa connaissance n’étaient pas aussi serviables ni aussi galants. Ils devraient vraiment en prendre de la graine.

"Oh, je dois passer récupérer des robes chez Madame Guipure…"

Elle soupira, la corvée ne lui plaisait pas plus que ça, et elle aurait mille fois préféré se trouver ailleurs qu’à l’entrée du Chemin de Traverse…

"Vous avez raison, il ne fait pas bon se balader à Londres ces derniers temps… Et vous-même, que faites-vous par ici ? Des courses à faire ?"

L’aubergiste se fraya un passage jusqu’à la table et lui demanda ce qu’elle souhaitait boire. L’écossaise le remercia d’un sourire et répondit qu’elle ne voulait rien, et c’est donc avec un grognement réprobateur qu’il retourna au comptoir.

"M’être utile ? Oh, si vous n’avez rien de mieux à faire vous pouvez toujours m’accompagner, bien que je doute qu’à votre âge vous ayez envie de vous encombrer de l’un de vos professeurs…" dit-elle dans un sourire, tout en replaçant une mèche de ses cheveux qui était venue lui chatouiller le nez.

_________________
Un homme fort peut ouvrir toutes les portes,
mais seule la lecture peut ouvrir l'esprit.


Draco dormiens nunquam titillandus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highlandslife.frbb.net
Jonathan Miller
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 27
Date d'inscription : 20/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Mer 3 Oct - 3:09

Ayant donné sa chaise à son professeur, Jonathan se retourna pour en prendre une autre qui était libre à une table proche. Il se saisit du dossier et jeta un regard neutre à l'unique occupant de la table qui hésita un moment puis, au vu de la carrure et de la tranquillité du jeune homme, jugea plus prudent de ne pas faire d'histoire.
L'adolescent rejoignit alors son professeur autour de la table et fit glisser sa choppe de bièraubeurre a moitié vide devant lui.

"Non, mes courses sont faites depuis juillet pour éviter les ruptures de stock dues aux difficultés de rationnement. Je suis venu accompagner mon père à Londres quelque jour et j'ai voulu en profiter pour écouter les nouvelles et boire un verre."

Oui, ou comme disait son père, prendre le poul de la ville. Recueillir des informations, écouter les conversations, savoir trier le fait de la rumeur et ensuite enrober ce fait pour l'exposer, l'expliquer et enfin le vendre, tel était le métier de journaliste. Un beau métier aux yeux du jeune homme mais pas autant que celui de médicomage. En ces temps troublés il devenait essentiel de savoir soigner et de sauver le plus de vies possibles.

L'aubergiste vint les interrompre en demandant au professeur ce qu'il voulait. Jonathan lui montra sa choppe encore pleine de la main au cas ou il lui viendrait dans l'esprit de râler mais il se contenta de se retourner avec un grognement réprobateur. Il avait surement assez de monde pour ne pas insister.

"Je serais ravi de vous aider à aller chercher vos robes Miss. Et si vous le souhaitez, vous pourrez m'éclairer sur un point du programme de l'année dernière que je n'arrive pas à comprendre."

Il espérait ne pas avoir fait passer ca pour un marché ou un échange car ce n'était pas le cas. Il avait déjà décidé de l'escorter en sécurité partout ou elle devait se rendre sur le chemin de traverse, par simple galanterie et si elle souhaitait avoir un autre sujet de conversation que les cours...pourquoi pas après tout ! Il pourrait toujours lui reposer la question après la rentrée, ce n'était pas urgent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlin MacDonald
°0°Professeur d'Astronomie°0°
°0°Directrice des Serdaigles°0°

°0°Professeur d'Astronomie°0°°0°Directrice des Serdaigles°0°
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 45
Message Personnel : Per mare per terras
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Dim 7 Oct - 22:45

[Arf ! Enfin un moment calme pour pouvoir répondre… lol]

Le jeune Miller lui déclara être venu avec son père et Caitlin tenta de se rappeler de la profession de celui-ci, sans succès jusqu’à présent. Eh oui, pauvre d’elle, elle n’était pas Dumbledore qui lui réussissait en général à retenir tous ces petits détails qui peuvent paraître insignifiants aux yeux des autres…

"Ecouter les nouvelles… Et qu’avez-vous appris d’intéressant ?"

Elle lui sourit tout en croisant ses mains sur la table devant elle. Des nouvelles du front moldu elle en avait par sa famille et également par la presse. Même dans les coins perdus on arrivait à trouver des informations. Pour ce qui était de la guerre sorcière, elle n’en savait pas plus que la majorité des lecteurs de la Gazette du Sorcier… Mais peut être le jeune homme avait-il entendu quelque chose qu’elle ne savait pas…

Jonathan se déclara ravi de pouvoir l’accompagner et en un sens Caitlin n’était pas mécontente. Un peu de compagnie était toujours appréciable.


"C’est avec plaisir que je répondrais à votre interrogation pendant le trajet. Mais avant cela, je vous en prie, prenez le temps de terminer votre verre…"

Elle désigna sa chope d’un geste du menton, le sourire toujours aux lèvres. Finalement, le fait d’être assis à une table la mettait plus à l’aise que d’être debout au milieu de la foule. Serait-elle en train de devenir agoraphobe ? Et puis quoi encore ! Il manquerait plus que ça tiens !

Elle poussa un petit soupir inaudible et jeta un regard autour d’elle. Le Chaudron Baveur ne désemplissait pas et les gens parlaient toujours plus fort pour se faire entendre. L’écossaise tendit l’oreille pour tenter de percevoir une conversation intéressante, mais mis à part une vieille sorcière qui rapportait toute sorte de scandale à sa compagne, elle n’entendit rien d’intéressant. Et tout d'un coup, alors qu'elle n'y pensait même plus, elle se rappela! Le père de Jonathan était journaliste! Comment avait-elle fait pour l'oublier...

_________________
Un homme fort peut ouvrir toutes les portes,
mais seule la lecture peut ouvrir l'esprit.


Draco dormiens nunquam titillandus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highlandslife.frbb.net
Jonathan Miller
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 27
Date d'inscription : 20/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Mar 9 Oct - 6:24

Jonathan prit dans la poche de sa chemise un petit calepin dans lequel il notait ce qu'il voulait retenir à l'aide d'une petite plume de poche (avec encrier intégré...ouais, celles-là) et l'ouvrit à la page du jour. Il relu rapidement ses notes et rassembla ses souvenirs.

"Le prix du pain a encore augmenté chez les moldus comme chez nous. Les bombardement font toujours plus de victimes. La suisse, pays de Grindewald fête son anniversaire et une embuscade serait tendue au cas ou la mage noir voudrait fêter ce jour dans son pays. Cela dit si moi je suis au courant il y a peu de chance pour qu'il l'ignore. Enfin, on parle d'une rencontre entre nos gouvernements et celui des Amériques d'ici une quinzaine de jours. Les sorciers du ministère ont peur d'un coup d'état du Mage Noir à ce moment là car la rencontre aurait lieu hors de nos frontières."

Il jeta un autre coup d'oeil à son calpin et ajouta avec un sourire amusé en jetant un regard doux aux deux commères qui discutaient chiffon un peu plus loin et ajouta, pour dédramatiser et avec un humour bien caché sous la sériosité de son ton :

"Et la robe rose d'une certaine Miss Reverson à l'église ce matin était totalement passée de mode."

Parler lui avait donné soif. Remerciant la jeune femme de sa permission, il saisit sa choppe et bu une longue gorgée de bière, la savourant tranquillement. Ils étaient un foyer modeste et même ce genre de plaisir restait rare aussi Jonathan avait-il l'habitude d'apprécier ces moments de détente. Un silence s'installa pendant qu'il finissait son verre. Le professeur MacDonald semblait perdu dans ses pensées et Jonathan ne fit rien pour l'en tirer. Il n'était le genre dhomme a avoir besoin de parler pour se sentir exister.

Une fois la dernière goutte tranquillement avalée, il sortit de sa bourses quelques mornilles qu'il laissa en pourboire et se leva, tendant sa main au professeur pour l'aider à se lever. Comme il l'aurait fait pour n'importe quelle femme, sa soeur exceptée.


"Vous êtes sure de n'avoir besoin que de robes ? Quitte à aller sur le Chemin, autant tout faire d'un coup non ? Parce que j'ai peur qu'il devienne vraiment très difficile de trouver des prix abordables dans les mois à venir vous savez."

Une fois qu'elle serait debout, ils pourraient traverser la foule puis le mur de la réserve et se retrouver sur le chemin de traverse qui serait comme toujours bondé et intouché par les horreurs de la guerre. Ils avaient bien de la chance d'être sorcier !

[HJ je te laisse nous faire sortir du chaudron si tu le souhaite, on peut continuer la promenade sur ce topic, ca ne pose pas de soucis ^^ Pourrais-tu m'envoyer par MP ou dans ta réponse au moins le nom d'un chapitre du programme de sixieme année ? Que je sache quelle question poser parce que moi et l'astronomie ça fait 40. Pluton t'irais ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlin MacDonald
°0°Professeur d'Astronomie°0°
°0°Directrice des Serdaigles°0°

°0°Professeur d'Astronomie°0°°0°Directrice des Serdaigles°0°
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 45
Message Personnel : Per mare per terras
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   Jeu 11 Oct - 22:43

[Pluton m’ira, à vrai dire, j’ai pas encore réfléchi à mon programme de cours ! xD Mais un sujet au hasard ira très bien ! Pour le sujet, je termine maintenant dans celui-ci, mais j’imagine qu’il serait mieux de poursuivre sur le chemin de traverse… Wink]

Caitlin l’observa alors qu’il sortait un petit calepin pour y lire les notes qu’il avait du prendre. Elle savait déjà pour le prix du pain et les bombardement, mais n’avait pas entendu parlé de cette histoire d’anniversaire. Mais il n’y avait rien d’étonnant à cela lorsqu’on côtoyait plus de moldus que de sorciers… Par contre pour la rencontre, elle l’avait lu dans la Gazette.

« En effet, il serait peu probable que Grindelwald ignore une rumeur comme celle-ci… »

Car Grindelwald, lui, ne vivait pas entouré par des moldus… Quand il ajouta un commentaire à propos de la robe d’une certaine Reverson, Caitlin ne put ignorer son air plus qu’amusé. Un sourire moqueur vint également jouer sur ses lèvres et elle prit des air de grande dame choquée.

« Merlin ! Ce n’est pas possible ! Comment Mrs Reverson a-t-elle pu sortir attifé de la sorte ! Quelle déchéance ! »

Elle en avait peut-être un peu trop fait, puisque les commères se tournèrent pour lui jeter un regard surpris, avant de reprendre leur discussion sur un ton conspirateur. Elle faillit éclater de rire en le remarquant mais se retint à temps. Jonathan but le reste de sa bieraubeurre et Caitlin se perdit un instant dans ses pensées. Les temps étaient durs et la vie se faisait difficile, mais il était bon de savoir que certaines choses – comme le commérage – ne changeaient pas…

Après avoir terminé sa chope, son élève lui tendit la main pour l’aider à se lever et la sorcière l’accepta avec un sourire, heureuse de pouvoir bientôt sortir du pub. La remarque du jeune homme sur les prix, lui fit froncer les sourcils, un air concentré étant apparu sur son visage tandis qu’elle visualisait ce qu’elle avait et ce dont elle pourrait avoir besoin.


« Vous avez raison, autant faire le plein. Un tour chez l’apothicaire et chez Fleury & Botts ne serait pas du luxe. »

Remise sur ses pieds, elle se dirigea vers l’arrière du bar et l’entrée du chemin de Traverse, le jeune Miller sur ses talons. Elle avait hâte de quitter le bâtiment et ainsi d’échapper à toutes ces personnes qui n’avaient plus que les mots « guerre », « rationnement » et « Grindelwald » à la bouche…

_________________
Un homme fort peut ouvrir toutes les portes,
mais seule la lecture peut ouvrir l'esprit.


Draco dormiens nunquam titillandus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highlandslife.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En attendant Poudlard.   

Revenir en haut Aller en bas
 
En attendant Poudlard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En attendant Robin
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» En attendant la gendarmerie haitienne...
» EN ATTENDANT LE DEVEROUILLEMENT DE MON FORUM !
» Quoi écouter a 2h du Mat en attendant l'ouverture de LC!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En dehors de Poudlard :: Londres :: Parcs, Pubs et Rues :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: