FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 Caliban Killery

Aller en bas 
AuteurMessage
Caliban Killery
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Message Personnel : encore un problème avec mon frère ? Je ne suis plus là.
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Caliban Killery   Dim 30 Sep - 1:52

Généralité

Nom/ Prénom :Caliban Killery.

Age : 15 ans.

Date de naissance : Automne 1925

Description physique :
Caliban, fut l’aîné. Du moins c’est toujours comme cela qu’il fut traité même si son cher frère le contredisait souvent. Celui-ci ne revendique pas le prix de l’homme le plus séduisant de tout le lycée mais il a exactement le même physique que son frère et il est dur de les différencier si ceux-ci sont décider à vous embrouiller.
Le corps fin et le visage du même cru, il est ce qu’on pourrait dire d’une certaine beauté, virant un peu androgyne parfois. Malheureusement son corps ne lui demandant jamais, il ne s’en occupe vraiment pas. Ses cheveux bruns sont souvent coiffé vite fait et partent d’un coté ou d’un autre avec une bonne dose d’épis. Ce n’est pas un bazar organisé mais un véritable capharnaüm. Un fin sourire anime parfois son visage, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession comme disait la directrice de l’orphelinat. Ses yeux d’un vert clair était caché derrière une paire de lunette dans le moments où il lit ou lorsqu’il écrit. Mais les binocles de l’époque étant trop grosse pour son nez aquilin, il les retirent dès qu’il n’en a plus le besoin. Ayant quelques problème à voir de loin dès ses yeux découverts, cela entraîne certains problèmes.

Spoiler:
 


Caractère :
Doux, calme, attentionné, calculateur, rusé et même pire, vous dirait-on.
Caliban est ce que beaucoup appelle un petit génie. Spécialiste de Brainstorming tout aussi énorme qu’étrange, une multitude d’idée arrivant de son esprit, étranges, burlesques mais le plus souvent d’une intelligence certaine. Il est toujours très zen et sûr de lui mais derrière cette façade ce cache plusieurs tic telle de se passer la main dans les cheveux, remonter ses lunettes lorsqu’il les portent ou même se mordiller le pouce lorsqu’il réfléchit. Il ne met en place une idée qu’en étant sur de sa réussite, il parle presque en pourcentage dans ces moments là et exécutera son plan sans faillir. Il n’a pas beaucoup à travailler mais puise son énergie dans ces bouquins, chaque virgules, lettres, ponctuation quelconque est pour lui source miraculeuse. Il lit pratique toute les langues comprenant l’écriture latine (bien qu’un léger problème avec les scandinaves.) et se penche sur la calligraphie chinoise en ce moment. Mais il ne saurait pas vous aligner trois mots en français bien qu’il comprennent une discutions de la vie courante dans cette langue. Bref vous le comprenez il aime le papier et apprend presque tout par là !
Bon Caliban n’est pas seulement tous ça, il a aussi des défaut et son premier défaut est la gourmandise ! Et oui, contrairement à son frérot à l’appétit de moineau, Cal’ adoreeee la nourriture . Avec une petit préférence pour le sucré bien entendu.
Il est aussi très cassant et moqueur s’il veux jouer le sale gosse, il est toujours plus facile de se faire passer pour bête s’il on est intelligent que le contraire.
Malheuresement son intelligence peux aussi provoquer une sorte de snobisme pour la plupart des élèves, y compris son frère.
Spoiler:
 

Origine :
Orphelin. Que voulez vous que je vous dise d’autre ? C’est un mot simple qui définira toute une destinée. Orphelin. Ni mère, ni père, du moins pas vraiment. Comment savoir d’où ils viennent ? Ils ne savent même pas quand il sont né précisément. On ne va pas utiliser du carbone 14 pour ça.


Qui êtes-vous ?

Animagus : Un renard au poil brun et au regard noir.

Patronus : Un énorme papillon.

Epouvantard : Lui étant enfant, cela lui fait perdre toute ses forces et le met dans un état pitoyable.

Votre baguette : Bois de Hêtre, 36 cm, Cheveu de Vélane. D’une longueur étonnante et plutôt rigide, Caliban eu droit à un petit « étrange » de la part du vendeur lorsqu’il l’acheta.

Histoire

Voir plus bas.

A Poudlard

Réputation : Qui ne connaît pas le duo Killery ? Partout dans les couloirs ont chuchotait sur le passage des deux jumeaux. Difficile de le rater faut-il dire. Mais contrairement à Artémis, Caliban est plus connu pour un caractère solitaire et plutôt énigmatique. Ce qui fait, il faut avouer, tous son charme auprès des demoiselles.

Vos notes en fin d'année et vos options :
- histoire de la magie : Effort Exceptionnel.
- botanique : Optimal.
- enchantement : Optimal.
- metamorphose : Optimal.
- potion : Effort Exceptionnel.
- défense contre les forces du mal : Acceptable. (Un gros Boum dans la partie Potion avait légèrement déconcentré notre génie.)
- astronomie :Optimal.

Option :
- rûnes : Optimal
- divination : Troll
- arithmancie : Optimal.

Animal de compagnie (Crapaud, Chat ou Hibou seulement) Rien pour l’instant.

Maisons par ordre de préférence (c'est le choixpeau qui choisit, tout le monde ne pourra pas être exaucé) : Serdaigle, Gryffondor, Serpentard, Poufsoufle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliban Killery
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Message Personnel : encore un problème avec mon frère ? Je ne suis plus là.
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Caliban Killery   Dim 30 Sep - 18:53

Histoire

« Caliban ? Artémis ? »
La gardienne d’un immeuble regarda les deux braillards qui s’évertuaient à crier le malheur. Deux enfants, deux jumeaux abandonné devant la première porte trouvée. Tout allait mal, il faut dire dans cet automne de 1925. Non pas si mal que ça en réalité, la croissance était florissante, la révolution industrielle était à son apogée. Mais bon ce n’est pas une raison pour que la misère ne disparaisse. La preuve fut ces deux enfants. La vieille femme redéposa le bout de papier sur le panier et le pris dans ses bras jusqu’à l’orphelinat le plus proche.

« Caliban est un rat ! Caliban est un idiot ! »
Il tournaient tous autour du garçon, comme une valse mal organisée et laide. Il s’en fichait, s’en fichait royalement, il était trop jeune pour leur faire quoique ce soit et en valaient-ils vraiment la peine ? Artémis arriva et de ses petites mains, il attaqua les autres. Et il ne réussi qu’à se faire ouvrir le front d’une pichenette, mais il se battit. Caliban regardait son frère se faire taper, les yeux écarquillé de peur, impuissant. Une adulte arriva les séparant, ils se prirent un mois de punition. Et Caliban n’eu rien. Malgré sa blessure, Artémis souriait, heureux de son coup, heureux d’avoir réussit à punir les grands.
Lorsqu’il fut seul, le livre collé contre lui, Caliban se prit à réfléchir et a jurer seul. Pourquoi n’avait il pas cette force ? Pourquoi avait il peur ?
Il se plongea encore plus dans les livres pour trouver ses réponses, malheureusement, nul part on ne lui donnait. Il ferma son livre et se promis de trouver le courage. Puisque c’était comme cela qu’on appelait ce dont son frère avait fait preuve. Après tout, il était l’aîné, non ?

Peu à peu, il se fit apprécier des adultes. Plus personne ne le cherchait sous peine d’être gravement grondé par un de ces responsables de l’autorité. Il entendait souvent le surnom de Jumeau Blanc, alors son frère serait le Noir ? C’est stupide, les adultes qu’il croisaient de toute façon étaient souvent totalement inculte et stupide, nevoyant par sa docilité qu’un garçon sans caractère. Derrière le dos de tous, il appris à se débrouiller pour avoir un peu d’argent à l’école (en faisait quelques devoirs) et pouvoir s’acheter ce que l’orphelinat donnait avec parcimonie et de mauvaise qualité. J’ai nommé la nourriture, il arrivait souvent dans la chambre apportant sucrerie, chocolats et autres denrées comestibles. Il partageait avec son frère souvent, pour montrer que lui aussi il pouvait faire quelque chose !


« Artémis est une fille !Descend ton pantanlon !On verra que t’es qu’une fillette ! »
Ce fut comme cela que la bataille commença. Elle se finit par faire le ménage lorsque les surveillants arrivèrent… Caliban avait doucement rie d’Artemis, celui-ci n’avait pas apprécié. Tant pis, se fit mentalement l’enfant tandis qu’il suçotait un roudoudou (xD) en feuilletant un bouquin.

Et un jours ils sortirent avec leur classe pour étudier les arbres, Artémis ne pris pas longtemps à disparaître, il fallu juste le temps de découvrir où se trouvait la sortie. Caliban ne les suivit pas, mais pas par envie d’étudier. Il observait calmement une de ses camarades de classe, faisait semblant de dessiner les oiseaux qui se trouvait à coté d’elle. Elle s’appelait Sarah, prénom banale de l’époque. Lorsqu’elle surpris le regard du jeune garçon, elle s’approcha avec un sourire, ils se mirent à discuter puis ils visitèrent le parc tout les deux. L’évènement le plus mémorable fut le moment, où elle lui montra un papillon qu’elle aimait pour ses couleurs. Le papillon enfla, enfla jusqu’à faire une mètre et demi de largeur ! Caliban regarda la bestiole, il était exactement comme il l’avait l’imaginé ! Et si ça venait de lui ?

Le soir il se replongea encore plus profondément dans les bouquins, il y avait une explication logique, oui ou non ? Artémis arriva dans la chambre et se mis devant lui avec un air très sérieux.

« Cal’ ? Le 13 Novembre.
-Oui, c’est aujourd’hui.
-Ce n’est pas qu’aujourd’hui, c’est aussi notre anniversaire. »
Ils discutèrent un moment puis finalement Caliban se laissa convaincre.
« Bon anniversaire à nous. »
Il replongea dans son livre peu de temps après et s'y usa les yeux toute la nuit. Caliban ne s'expliquait pas ce phénomène, et seul Dieu sait combien Caliban détestait etre frustré par non compréhension. Il finit par trouver dans un bouquin, parlant de sorciers et de sorcières, avec quelques formules. Des contes pour enfant Moldu écrit par de vrai sorciers. Il était marqué dans la bioagraphie desauteurs qu'ils furent considérés comme fou puis disparurent de la circulation. Sans doute éliminé par leministère de la Magie pour sauvegarder le secret, mais Caliban ne le savait pas. Il murmurra sous sa couette :
"Un sorcier ?"
ça n'existe que dans le conte pour gosse.Il était un gosse, il pouvais bien y croire deux minutes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caliban Killery
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caliban dal salan [Validée]
» Balade en pleine nature / With Caliban Aoeki [TERMINE]
» Yryn Dal Salan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Chambre Noire :: Registre :: Fiches en attente-
Sauter vers: