FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfriede Ichabod
°0°Professeur de Sortilèges°0°

°0°Professeur de Sortilèges°0°


Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   Jeu 25 Oct - 23:52

Généralités

Nom/Prénom (complet, mettre le prénom usuel en premier) : Ichabod Elfriede

Age (plus de 25 ans) : Le mystère plane sur cette question. En effet, personne n'est en mesure de donner l'âge exact que pourrait bien avoir Elfriede. Cependant, elle paraît encore très jeune, et ne semble pas avoir beaucoup plus qu'une trentaine d'années...

Date de naissance : 6 Décembre. L'année? Bon, si vous y tenez... Autour de 1900 ^^.

Description physique (au moins 10 lignes rédigées) : Elfriede est une jeune femme, en somme, toute ordinnaire. De taille moyenne, plutôt mince, voir chétive, de longs cheveux gris anthracite tirant vaguement sur le noir, lui arrivant jusqu'aux épaules, un teint très clair, ce n'est pas forcément celle sur qui se portera le regard des autres. Ce serait même le contraire, pour être honnête... Elle a un certain charme, malgré tout. Ce sont ses yeux, surtout, qui attirent l'attention. D'un noir charbon mêlé à des reflets bleu nuit, ils sont insondables, indéchiffrables, abyssales. Ils ne laissent transparaître aucune des pensées de la jeune mademoiselle Ichabod ce qui ne lui déplaît pas tant que ça, d'ailleurs. En effet, personne ne peut se vanter d'avoir jamais réussit à lire dans ces iris troublantes, la moindre part d'humanité, la moindre émotion, à moins qu'elle le laisse transparaître, volontairement. Certains, peut-être, mais ils font partie des rares privilégiés en ayant eu l'occasion, c'est tout. D'une froideur pure, où l'on peut voir danser la douce folie qui rythme ses pas, son regard peut paraître distant, certes, bien qu'il n'en soit rien, au fond. Aussi, peu nombreux sont ceux qui se risquent à regarder Elfriede droit dans les yeux... Mais en plus de cet air distant, de cette attitude presque renfermée, quelques uns peuvent voir dans ses iris sombres, le regard d'une jeune femme hantée depuis bien longtemps par ses désirs et son passé. C'est de notoriété publique: Elfriede n'est pas comme les autres, elle est différente. Et ça se voit, ça se ressent, sur la moindre parcelle de son corps... Son petit sourire, légèrement dédaigneux, suffit pourtant à en séduire certains, qui ne peuvent malgré tout, s'empêcher de venir faire sa connaissance..

Signe particulier: Une longue et fine cicatrice court sur sa peau, partant de sa nuque en descendant doucement en direction de son épaule droite.

Caractère (au moins 10 lignes rédigées) : Que dire sur le caractère, ô combien complexe, de la jeune mademoiselle Ichabod? Il y aurait beaucoup de choses à raconter. Trop, sans doute, même... Pour commencer, Elfriede est une personne mystérieuse. Rare sont ceux à qui elle se confie. Bien sûr, peut-être arriverez-vous à glâner deux ou trois secrets chez la jeune femme, mais au fond, vous n'en saurez que très -trop- peu sur elle.Cela vient peut-être tout simplement du fait qu'elle n'aime pas spécialement parler d'elle, de son passé ou encore de sa famille, mais préfère écouter les autres. Ce qui en fait -on serait loin de s'en douter au premier abord- une confidente hors norme. Elle sait écouter, et surtout, comprendre. Une capacité souvent trop rare, chez certains...

Intelligente, ensuite. En effet, ayant toujours manifesté une certaine curiosité pour un peu près tout, c'est comme ça que la jeune Elfriede commença à faire son bagage culturel. Intelligente, oui, car elle comprend vite. Elle, à Poudlard, elle n'apprenait pas, elle étudiait. Sans cesse, elle cherchait plus loin que ce qui est demandé, juste pour le plaisir dans savoir plus ^^. Mais malgré cette attitude travailleuse, cela n'empêchait pas l'adolescente de faire des frasques en cours, et parfois -souvent même-, d'atterrir en retenue.

Imperturbable. Montrant toujours un calme exemplaire, de mémoire d'homme, personne ne l'a jamais vu pêter un câble. Elle reste toujours posée, maîtrisant -cachant- ses émotions et au pire, se montre indifférente au problème, si ce dernier est trop dur à assumer pour elle.

Elfriede est une fille assez... spéciale. Etre seule ne la dérange pas, mais en même temps, elle ne crache pas sur un peu de compagnie. Impossible de savoir ce qu'elle veut réellement, ou ce qu'elle pense... Une demoiselle donc bien imprévisible, qui serait bien capable de faire exactement le contraire de ce à quoi vous vous attendez, peut-être simplement par envie, pour s'amuser... pour surprendre, une fois de plus? Oui, peut-être...

Ce qui fait qu'on a souvent un peu de mal à la comprendre, elle et sa vision bien vague du Monde et de la vie. Une vision qui ne semble être que chimérique, mais à laquelle elle s'accroche, malgré tout... Peu importe au fond, qu'on puisse réellement la comprendre ou non, elle s'en moque, pour tout vous dire. Par contre, en certaines personnes, il se peut qu'elle se confie. Même si c'est d'une rareté extrême, c'est possible, et ça arrive... de temps en temps...

Origine (au moins 3 lignes rédigées. Parlez de votre sang, de votre rang et de ce qui peut vous démarquer de vos collègues dans votre éducation) : Comme le laisse deviner son prénom, Elfriede n'est pas, à la base, originaire d'Angleterre. Non, bien que jusqu'ici, personne ne soit au courant, la jeune femme est née à Berlin, et a passé une bonne partie de son enfance en Allemagne du Nord. Elle n'y vécu certes pas longtemps, mais en garde malgré tout quelques souvenirs qui l'ont marquée. De même, 'Ichabod'? N'essayez même pas de lui demander d'où vient ce nom de famille, car elle ne vous répondrait sans doute pas, feignant de n'avoir pas entendu. Malgré ses origines considérées comme honteuses pour certains (qu'elle cache, bien qu'elle-même ne soit pas pas dégoûtée par le fait d'appartenir aussi à une autre patrie que l'Angleterre), sa famille est parfaitement intégrée à la société, et ne laisse aucun doute quant au fait qu'eux-mêmes soient Anglais. Les parents d'Elfriede se considèrent en tant que tel, bien que moins que leur fille, qui elle, a vécu la plus grande partie de sa vie dans le pays de Shakespeare. Même si en l'entendant parler, on peut parfois croire entendre un certain accent venu d'ailleurs, elle parle parfaitement Anglais, point final.
Et puis bon, qui aurait l'idée de critiquer sa famille, hein? Ses géniteurs n'ont jamais fait de mal à personne, sont des sorciers remarquables, vivent aisément, et qui plus est, très tolérant, sans pour autant perdre le respect qui leur est dû. Le père est un sang-pur, et la mère, une sang-mêlé. Qu'on dise d'Elfriede que c'est une "fausse sang-pur" ou une "moitié de sang-mêlé" lui importe peu. Mieux, elle s'en fout complétement, se contentant d'être elle-même, et de rester fidèle à ses convictions. Le reste, au fond, n'a que trop peu d'importance pour être évoqué... (Petite Note: de part son origine, Elfriede parle donc, en plus de l'Anglais, l'Allemand, vous vous en doutez...)

Qui êtes-vous ?

Animagus (si vous étiez un animagus, vous seriez ? NE VEUX PAS DIRE QUE VOUS EN SEREZ UN)
Un cheval, sans doute...

Patronus (si vous aviez un patronus, ce serait ? NE VEUX PAS DIRE QUE VOUS MAITRISEZ CE SORT) Un hyppogriffe

Epouvantard : Cet homme étrange qui tenta de la tuer, alors qu'elle avait six ans, ou alors une tombe délaissée, la sienne, dont les inscriptions seraient à moitié effacées (en effet, Elfriede craint d'être oublié, qu'on ne se souvienne pas d'elle...)

Votre baguette (voir ici pour plus de détails. Personne n'a la même plume de phénix que Tom vu qu'il n'y en a que deux et que c'est Harry qui aura l'autre. De même pour Dumbledore.) 28,7 cm, bois de houx, rapide, agréable à manier et flexible, contenant une plume d'hyppogriffe. Extrêmement efficace pour les sortillèges et la métamorphose, elle n'en reste pas moins difficile à utiliser pour quiconque n'en possédant pas les moyens...

Histoire (au moins 20 lignes rédigées, à la première ou troisième personne au choix mais pas les deux.) 6 Décembre *Tuuuuut*, Berlin. Icarius Ichabod attendait dans le hall de l'hôpital sorcier de la capitale, nerveux au possible. Marchant de long en large tel un ours en cage, il attendait la nouvelle, les nerfs à fleur de peau. Une infirmière arriva enfin, un large sourire aux lèvres. "Es ist ein Mädchen, Herr Ichabod. Sie können..." Sans écouter la suite, le père avait alors couru droit vers la chambre de sa femme, sautant de joie, alors que cette dernière récupérait doucement de l'accouchement, la jeune Elfriede dans ses bras. Elfriede, elle s'appelerait Elfriede.

Quelques jours plus tard, ils étaient de retour dans la maison familiale, non loin de Kiel, au Nord de l'Allemagne. Vivant à l'écart des moldus, entourés de quelques autres sorciers, ils bénéficiaient du calme dont ils avaient besoin pour élever leur fille, qui grandit donc dans un univers serein, avec la certitude que tout serait toujours ainsi... qu'ici, ils ne leur arriveraient rien, jamais...

Les certitudes s'envolent bien vite, parfois...

Alors qu'Elfriede était âgé d'environ cinq-six ans, ils partirent. L'Allemagne devenait incertaine, pliait sous les doutes d'un peuple tantôt victorieux, tantôt humilié. C'était à ce jeune âge que la gamine avait frôlé la mort: elle s'en souvenait parfaitement...

Il faisait nuit, et elle était toujours dehors. Rentrer chez elle, c'était le moment oui! Sauf erreur, c'était en hiver... Oui, elle se souvenait de bruit de la neige, crissant sous ses pas. Seule et sans défence, elle rentrait chez elle, pressant le pas, n'étant pas spécialement rassurée en sentant l'ombre de la forêt avoisinante l'écrasser de toute sa splendeur macabre... De longs arbres noirs se dressaient ici et là... Et un homme. Il lui semblait immense, à elle, petite fille âgé de six ans, tout au plus...

Une douleur cuisante. Un goût de fer dans la bouche, et l'odeur du sang s'insinuant dans son esprit... Sans comprendre ni savoir pourquoi, elle s'était soudainement retrouvé dans la cuisine familiale, provoquant un hurlement de sa mère qui, la voyant sortir de nul par, un filet de sang coulant de sa bouche, et de sa nuque, rougeoyante, avait lâcher la vaisselle en porcelaine sur le sol. Son père était arrivé en trombe, et l'avait soignée, lui demandant d'expliquer. Elfriede n'avait rien dit, si ce n'était un petit:"Je crois que je suis une sorcière, aussi..." Pas un pleur, rien, seulement cette certitude enchanteresse selon laquelle, en se transportant de la mort à la vie, elle venait de faire ses premiers pas dans le monde magique...

Ils partirent donc, jugeant cela plus sûr et plus sain pour Elfriede. L'Angleterre. C'était sur cette île que leur choix s'était arrêté... En effet, l'Allemagne ne pouvait plus rester un lieu de repos. Plus pour longtemps du moins, car déjà, les 'serviteurs' de Grindenwald agissaient, dans l'ombre et le secret...

Brighton, non loin de Londres... Parfait, selon Icarius Ichabod. En effet, il avait trouvé un emplacement de choix sur le Chemin de Traverse, pour y implanter son petit commerce, à savoir, un magasin de Quidditch. Ayant lui-même été, dans des temps plus reculé où le Monde vivait encore dans une douce tranquilité, un poursuiveur de légende, le succès arriva rapidement à sa porte. Sa femme, elle, l'aidait au magasin. N'étant pas du genre à dévaloriser la gente féminine, Icarius en était plutôt heureux, et même fier.

A l'âge de onze ans, Elfriede recevait sa lettre d'admission à Poudlard, faisant l'admiration de ses parents, comme toujours. La répartition de la jeune fille ne fut pas tâche facile pour le choixpeau. En effet, il vit tout de suite en elle une fillette bien différente des autres élèves présents. Alors qu'il débatait sur le fait qu'elle aurait autant sa place à Gryffondor, à Serdaigle, et même à Serpentard, elle, elle se mettait à lui poser des questions 'par pensées', provoquant ainsi l'étonnement du répartisseur. "J'ai connu autrefois une grande dame qui vous ressemblait sur bien des points. Vive et curieuse de nature, elle aimait à tout savoir, tout comprendre. Je pense que vous aurez votre place à... Serdaigle!" C'est donc dans la maison du savoir et de la connaissance que la jeune Ichabod fit toute sa scolarité, obtenant des résultats plus que brillants à ses BUSE et ses ASPIC.

L'après Poudlard de la jeune femme reste une zone d'ombre pour bon nombre de gens. En effet, malgré les tensions qui régnaient -et règnent toujours!- dans sa patrie d'origine, Elfriede ne put s'empêcher d'y retourner. Contrairement à ce qu'elle pensait, elle eut droit à un accueil des plus polis, certes un peu solenel, mais qui laissa suite à une camaraderie chaleureuse, avec des sorciers germanophones. Des amitiés qu'elle a gardé, et qui perdurent, malgré ces temps troublés. En effet, ses amis ne sont pas spécialement pro-Grindenwald, et se débrouillent pour agir en secret, de quoi faire tomber le Mage Noir. Impossible par contre de connaître l'opinion de l'ex-Serdaigle sur ce sujet, du fait qu'elle-même n'en ait jamais réellement parlé...

Cependant, même si ces amitiés étaient importantes aux yeux d'Elfriede, elle devait repartir. Sa soif de connaissance la poussait vers d'autres horizons, plus lointains encore, plus sombres, peut-être. Aussi, ne serait-il pas impossible que, malgré le fait qu'elle soit du 'bon côté', la Magie Noire ne lui soit pas si inconnue que ça. Par simple intérêt, non pour l'utilisation. L'important était qu'elle ne limitait pas ses connaissances à un seul domaine, mais approfondissait aussi bien la Magie Ancienne, Blanche que Noire. Ce n'était que du savoir en plus, au fond... non?

Et finalement, après ses nombreux voyages, vint son retour sur sa terre d'adoption. Travaillant un moment au Ministère, plus par nécessité que par réelle envie, elle gravit néanmoins assez rapidement les échelons de la hierarchie. On voulait même lui proposer un poste de directrice de département, mais elle partit pour Poudlard avant, de sorte à ne pas devoir décliner cette offre, sur laquelle peu de gens auraient craché. Non, son seul souhait était de retourner dans cette école, qu'elle avait toujours considérée comme un second foyer. Enseigner. Quoi que l'on puisse dire sur son génie ou ses capacités, elle voulait enseigner là-bas, rien de plus. Souhait qui fut exaucé, car Dippet lui proposa la place de professeur de Sortillèges et Enchantements, alors que l'ancien détenteur de cette branche fabuleuse prenait une retraite, jugée trop longtemps retardée pour beaucoup... Après tout, dans sa jeunesse, n'avait-elle pas été championne de duels? Cela ne faisait qu'une raison de plus pour l'engager...


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 22:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfriede Ichabod
°0°Professeur de Sortilèges°0°

°0°Professeur de Sortilèges°0°


Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   Jeu 25 Oct - 23:53

A Poudlard

Réputation : Plutôt connu ou solitaire (possibles distinctions dans le monde des sorciers-> au moins 2 lignes. Peut aussi contenir votre histoire 'officielle' celle que tout le monde connaît. Dans ce cas la, le reste de votre histoire ne sera pas utilisée a moins que vous ne la divulguiez en jeu) Sans chercher à l'être, Elfriede était plutôt connue, à Poudlard. Pas excessivement, mais l'on reconnaissait ses notes excellentes, et son génie, déjà bien présent. On la jugeait malgré tout un peu trop renfermée, mais après tout, cela importait peu. Elle brillait dans la majorité des domaines, que demander de plus?

Votre ancienne maison, vos notes d'Aspic, vos études après Poudlard: Après avoir fait toutes ses études sous le blason des Serdaigle, Elfriede travailla au Ministère, plus spécialement dans le domaine de la Coopération Magique Internationale, où on la disait fin stratège. D'après les rumeurs, elle aurait passé quelques temps au Département des Mystères, mais personne ne sait si c'est vrai ou non...

Notes aux ASPICs :


    Sortilèges & Enchantements O

    Métamorphose O

    Potions O

    Études des Runes O

    Défense Contre les Forces du Mal O

    Arithmancie O

    Astronomie E

    Botanique O

    Histoire de la Magie O

    Etude des Moldus S

    Soin aux créatures magiques E



Animal de compagnie (Pas de serpent, de phénix ou de licorne. Choisissez un animal plausible) Un hibou noir, aux reflets bleu électrique, du nom de 'Goldmund'.

Matière par ordre de préférence :


    Sortillèges et Enchantements

    Métamorphose

    Potions

    DCFM

    Histoire

    Runes

    Arithmancie

    Botanique



    Soins aux créatures magiques



    Astronomie

    Etude des Moldus

(Désolée, ça passait pas en un seul message ^^' )


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadfael Stark
°0°1ère Année°0°

°0°1ère Année°0°


Nombre de messages : 178
Age : 20
Message Personnel : Un jour je leur montrerais que moi aussi je sais me tenir comme un vrai sang pur !
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   Sam 27 Oct - 18:32

Bonjour !

Alors on a petit soucis. C'est qu'il est hautement improbable que Dippet ai engagé comme professeur de Sortilèges (un seul l d'ailleurs, j'ai édité le titre mais j'en ai vu au moins un autre dans ta fiche Wink ), une fille connue pour sa folie. C'est un cours bien trop important. Surtout si elle est allemande, est retournée au pays quelques fois et possède de nombreux trous dans sa biographie.

Pour un cours moins important comme le vol, la divination, l'étude des moldus (euh...d'ailleurs le S correspond à quoi déjà ?), etc, c'est possible même si c'est déjà une belle preuve de confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfriede Ichabod
°0°Professeur de Sortilèges°0°

°0°Professeur de Sortilèges°0°


Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   Dim 28 Oct - 22:56

Voilà, j'ai édité! Pour le fait qu'Elfriede soit Allemande à la base, et qu'elle soit retourné dans son pays après Poudlard, c'est totalement inconnu du grand public, donc je ne pense pas que ça pose trop de problèmes... non?`mrgreen Et puis, sa famille est plutôt bien vue dans la Communauté Sorcière, donc... voilà quoi ^^' ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadfael Stark
°0°1ère Année°0°

°0°1ère Année°0°


Nombre de messages : 178
Age : 20
Message Personnel : Un jour je leur montrerais que moi aussi je sais me tenir comme un vrai sang pur !
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   Lun 29 Oct - 4:53

Fiche validée, bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elfriede Ichabod - Professeur de Sortilèges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Binns
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» Provocation et Sortilèges (PV Matt et Ashley)
» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]
» Arrivée du Professeur Flitwick et de Gregory Goyle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Chambre Noire :: Registre :: Fiches validées :: Personnel de Poudlard-
Sauter vers: