FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lawrence Aston
°0°Auror°0°
°0°Aspirant°0°

°0°Auror°0°°0°Aspirant°0°
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Message Personnel : Tandem iustitia obtinet -A la fin, la Justice triomphe
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Ven 26 Oct - 23:33

1 Septembre, 11h35

"Je vais voir dedans."

Phrase typique du Elliotus Keridecius : quatre mots, sujet, verbe, complément, point.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que même Lawrence était plus loquace, alors qu'elle n'était pas des plus bavardes, comme fifille. Mais là, chapeau, Edito lui avait trouvé LE mec lourdingue (QUI s'amuserait à tester la véracité des propos d'un Poufsouffle ? hein ?) en puissance, et pourquoi elle ? "Vous parlez français, mademoiselle ?"
Non. Elle savait dire Bonjour, enchanté de faire votre connaissance. Et deux trois trucs moins polis. Mais Edito, tout content d'avoir quelqu'un d'à peu près présentable à coller à un français dont il ne voulait pas s'occuper tout seul, n'avait rien voulut entendre.
Foutu Edito. Vivement que Selwyn l'envoit se casser les dents tout seul contre Nuremgard, il le méritait !

Mais Aston était professionnelle, pleine de bonne volonté et suivit donc Keridec avec un "Oui, Monsieur !" qu'elle espérait plein d'entrain. Courage, se le mettre à dos (elle ne le collait que depuis ce matin) le premier jour ne serait pas une bonne idée du tout.

Bon. Voilà. Ils y étaient, dans ce fichu train. Presque au garde à vous, Lawrence attendit les ordres du français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot de Keridec
°0°Auror°0°
°0°Capitaine°0°

°0°Auror°0°°0°Capitaine°0°
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 38
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Sam 27 Oct - 14:52

Keridec savait que son jeune équipier le suivrait, ainsi l'attendait-il en haut du wagon, la baguette tirée en une fausse pause décontractée. Elliot était tout sauf décontracté.

Lorsque Aston l'eut rejoint il lui accorda un bref coup d'oeil pour vérifier sa tenue - parfaite - puis se reconcentra sur la masse noire qui s'étalait devant eux.

Il avait été surpris, la semaine dernière, lorsqu'Edito l'avait convoqué dans son bureau et avait essayé de lui expliquer avec un vocabulaire limité - croyait-il qu'il ne comprenait pas l'anglais?! - qu'on allait lui coller un tout nouvel auror dans les jambes.
Surpris, car normalement c'était un honneur et une responsabilité réservés à des Aurors bien plus anciens que lui. Et surtout, anglais. Il avait fait le tour de la question et en avait conclu que : soit Edito essayait de le mettre à l'aise et de lui faire comprendre que sa nouvelle patrie avait confiance en lui - balivernes! - soit le rusé chauve essayait de le faire surveiller de la plus grossière des manières.
Et le jeune homme ne pouvait se résoudre à penser qu'Edito soit assez naïf pour croire que sa manoeuvre lui était étrangère.

Ce qui justement n'avait qu'empirer les soupçons de l'Auror français-naturalisé-anglais : et si justement Edito usait de tours basiques et évidents justement parce que c'était trop basique et évident pour être vrai?

Ne sachant sur quel pied danser envers le jeune officier, Keridec avait décidé de s'en tenir à ce qu'on lui avait demandé : à savoir, le former, suivre ses progrès et en faire un auror digne de ce nom, tout en restant sur ses gardes.

De toute manière, il ne pouvait faire confiance à personne. Il avait trop à perdre dans l'entreprise.

Son regard inquisiteur acheva de parcourir le tas de charbon à la recherche de la moindre étrangeté. Rien apparemment. Mais ils n'en seraient certains que lorsqu'ils auraient vérifié chaque morceau de charbon dans les moindres détails.

"Aston," commença-t-il d'un ton détaché et froid "nous sommes en présence d'un tas de charbon* potentiellement suspect. Que pouvons-nous faire pour nous assurer de manière certaine et sans provoquer de catastrophe qu'il est innoffensif?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Aston
°0°Auror°0°
°0°Aspirant°0°

°0°Auror°0°°0°Aspirant°0°
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Message Personnel : Tandem iustitia obtinet -A la fin, la Justice triomphe
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Sam 27 Oct - 15:03

Bontée divine.

Ce type la prenait pour une crétine ou quoi ? Lawrence inspira profondément et se remémora ses cours. Facile, c'était du niveau première année d'ENA, ça.

"Etape une, détecter les éventuels sortilèges, soit avec un cristal de Lhassa, soit avec un enchantement adéquat et non agressif,"
récita la jeune femme, de sa voix naturellement grave. "Si ce premier test est jugé négatif, alors on peut utiliser un appareil pour désactiver les engins moldus, au cas où on aurait placé une bombe conventionnelle."

Bon, cette étape ci n'existait théoriquement pas, mais le programme avait été écrit par des sorciers de sang pur, idiots et racistes, qui pensaient que tout ce que les moldus faisaient était inopérant. Et ils le penseraient jusqu'à ce qu'un obus leur pète à la figure.
Lawrence espérait sincèrement que Keridec serait du même avis : il ne lui faisait pas spécialement peur (on était Auror ou on l'était pas), mais il avait l'air d'avoir mauvais caractère et elle ne voulait pas se le mettre à dos. Voilà pourquoi elle continua assez nerveusement, mais le regard droit et planté de celui de l'homme.

"Ensuite, il faut chercher des objets non ensorcelés mais potentiellement dangereux. Pour du charbon, on pourrait l'avoir imbibé de poison, afin que la combustion produise un gaz toxique qui tuerait le conducteur au cours du voyage, ou qui ferait exploser les machines. Si toutes ces étapes sont validées, alors on peut estimer que le produit est sauf."

Restait à espérer qu'en France, on voyait les choses comme ça et pas dans le désordre... ils faisaient toujours tout à l'envers, ces frogs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot de Keridec
°0°Auror°0°
°0°Capitaine°0°

°0°Auror°0°°0°Capitaine°0°
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 38
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Sam 27 Oct - 15:46

Un éclat d'approbation passa furtivement dans le regard du Français. Le jeune homme avait bien appris ses cours, qui ne semblaient pas bien différents de ce qu'on lui avait enseigné en France.

Son coeur battit un peu plus vite dans sa poitrine à l'évocation de sa chère Patrie endeuillée. Stupides moldus. Aucune fierté ni aucun courage.

"Bien." commenta-t-il simplement, appréciatif du ton et de l'exhaustivité des renseignements fournis.

"Un élément manque juste : et si quelque chose de..." il chercha le mot. Son anglais était encore approximatif et s'il comprenait parfaitement ce qu'on lui racontait, n'en déplaise à Edito, il avait parfois quelques difficultés à trouver les mots justes. "vivant" dit-il à défaut de mieux "se cache dedans? Que doit-on faire?"

Une bombe moldue. Il y avait pensé lui aussi et avait donc décidé qu'une fois les vérifications de base effectuées, ils devraient vider entièrement le wagon pour s'assurer que rien ni personne ne s'y était dissimulé.

Les questions qu'il posait au jeune auror n'était pas dépréciatives. Il ne remettait pas en cause son enseignement ni ses capacités, mais comme tout jeune officier qui se respecte, sa fougue devait être canalysée. Et quoi de mieux pour cela que de poser des questions de théorie bien énervantes? Eh puis, c'était toujours bon pour eux deux de se remémorer les procédures. Une erreur, un oubli était bien trop vite arrivé. Et se les rappeler avant d'agir était la meilleure des façons de ne pas commettre d'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Aston
°0°Auror°0°
°0°Aspirant°0°

°0°Auror°0°°0°Aspirant°0°
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Message Personnel : Tandem iustitia obtinet -A la fin, la Justice triomphe
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Lun 29 Oct - 15:33

Niè ?

Est-ce que Lawrence avait mal compris ou Elliot insinuait qu'un mage noir aurait pu se planquer sous une tonne de charbon ? Bon sang, dire qu'elle avait rigolé quand, arrivée chez les Aurors, un camarade lui avait dit texto que le Ministère voyait Grindelwald dans chaque placard et que Flavia se planquait dans les toilettes des femmes... a présent c'était quoi, Taïchosky dans le charbon ?

...

C'est vrai, elle n'y avait pas du tout pensé, mais il fallait être... vraiment... tordu ! Mais c'était aussi le cas de quelques uns des Lieutenant de l'autre nazi ambulant. Conclusion : chercher comment on débusque un truc vivant et potentiellement humain.

"Sortilège de détection d'humanoïde ?" demanda Lawrence après s'être tripoté la tempe droite pendant au moins une minute complète. C'était pas humain d'être aussi méfiant. En plus il allait sûrement être mécontent de sa réponse, puisque ce genre d'enchantements ne permettait pas de détecter une présence animale.

La montre de Lawrence indiquait 10h43 et, au dessus de Douvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot de Keridec
°0°Auror°0°
°0°Capitaine°0°

°0°Auror°0°°0°Capitaine°0°
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 38
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Lun 29 Oct - 16:20

Eh si c'était possible et même Elliotien d'être aussi méfiant. Mais y'avait de quoi quand on était Auror, et français, et qu'on menait une double vie. Façon c'était ainsi, il n'avait que 28 ans mais la paranoïa faisait partie de lui et tissait chaque fibre de son être.

Il attendit patiemment qu'Aston trouve une réponse à sa question, tout en effectuant les vérifications d'usage qu'il avait cité juste avant. Pour le moment, tout était normal, ce qui augmenta le sentiment d'insécurité du jeune auror qui était de plus en plus persuadé qu'il y avait un problème.

Son froncement de sourcil s'accentua et il hocha brièvement de la tête à l'intension de son jeune coéquipier.

"Oui, si on avait eu plus de temps pour vérifier on aurait pu passer par tous les sorts de détections d'usage."

Un léger sourire illumina subreptissement les traits du jeune homme. Il sous-entendait qu'ils n'avaient pas le temps et surtout beaucoup de wagons à vérifier et que donc...

"Êtes-vous rapide tireur Aston?" s'enquit-il du ton de la conversation, comme s'il lui avait demandé la météo de la semaine passée.

Une main sur son scruptoscope, l'autre sur sa baguette il imprima un rapide mouvement du poignet et...

... et les morceaux de charbon bondirent tous ensemble dans les airs, formant une grosse masse noire et volante à quelques mètres au dessus d'eux. Au moins, si il y avait quelque chose de suspect, il n'était plus dissimulé par le charbon!

"Tirez sur tout ce qui bouge!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence Aston
°0°Auror°0°
°0°Aspirant°0°

°0°Auror°0°°0°Aspirant°0°
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Message Personnel : Tandem iustitia obtinet -A la fin, la Justice triomphe
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   Dim 4 Nov - 18:43

Le "on aurait put" blessait. Elliot ne l'avait pas dit directement, mais cela voulait dire que Lawrence avait donné une mauvaise réponse. Ou, tout du moins, une réponse non adaptée à la situation.
Ce qui revenait strictement au même. Quand vous avez un mage noir sous les yeux qui vous jète Avada sur Avada, il s'en fiche que votre réponse soit académiquement juste.

La suite n'attendait pas d'autres interrogations : quand quelqu'un comme Keridec vous demandait si vous pouviez tirer vite, c'est forcément qu'il vous faudrait le faire. Lawrence répondit par un "Evidement," emplit de fierté, même s'il était peu probable qu'elle puisse aller aussi vite que son aîné. S'aurait été trop que d'admettre son inferiorité en la matière : c'était l'honneur de l'Angleterre qu'elle jouait !

La jeune femme tira sa baguette, le visage déterminé et ses sourcils légèrement froncés. Tout dans sa posture (quelque peu agressive, il fallait l'admettre) collait avec l'idée qu'on se faisait d'un Auror jeune et un peu trop enclin au bourrinage.

Malheureusement pour la jeune Aston, au moment où Keridec lança son sort de levitation, un son aigu, indubitablement puissant et répétitif emplit la gare. Subitement déconcentrée, elle sursauta et tourna la tête vers la sortie, avant de se rappeller qu'elle était sensée s'occuper du charbon (qui, heureusement pour elle, n'avait dissimulé personne).

"Monsieur, les sirènes anti aériennes !"

Il était 10h45 très exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano   

Revenir en haut Aller en bas
 
[King's Cross, S1 C1] Dans le tchouchou avec le parano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Quand on s’appelle Preston, on va pas courir dans les bois. Avec un nom pareil il va se faire casser la gueule par un écureuil ! ☆ Dixie
» Mettre une musique dans votre signature
» CANISTRELLI
» Fondasyon Eritaj mande restitisyon ak pouswit Aristide pou lajan peyi a

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En dehors de Poudlard :: King's Cross Station :: Dans le train-
Sauter vers: