FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 Opaline Eddingston

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Opaline Eddingston   Mer 31 Oct - 19:39

Généralité

Nom/Prénom : Eddingston Opaline, Helena.

Age : 17 ans

Date de naissance : 19 février 1924

Description physique : Opaline se distingue de ses camarades par cette première particularité : elle n'apporte pas une grande importance à son physique. Première raison de la railler. Elle n'est pas une belle femme, n'a pas le maintien droit et charismatique des jeunes filles de sang pur.
On remarque pourtant qu'en s'en donnant la peine Opaline devien aussi délicieuse qu'une autre. Malheureusement pour ceux qui aiment se rincer l'oeil la petite blonde n'apporte que peu d'importance à cette partie d'elle-même. Elle avance d'une démarche distraite, elle n'est pas de celle qui en impose par l'assurance de leur pas. Non, si un jour elle vous charme c'est involontairement, par son air lointain, son regard vague peut-être ? Ce regard trop rêveur pour être apprécié lui donne une réputation de folle auprès de ses camarades. Bien triste réputation direz-vous, elle vous répondra d'un simple sourire comme celui qui trône serainement sur son visage.
Contrairement à ses camarades féminines Opaline prend très peu de soin de ses cheveux, pourtant long et souple comme lui fait régulièrement remarquer une jeune fille de son dortoir. Elle les brosse et les attache comme il se doit pour être présentable face à ces professeur, mais elle préfère les détacher afin de sentir leur carresse sur sa peau. L'une de ses habitudes est d'ailleur de jouer avec des mèches blondes, les faisant glisser entre ses doigts, l'air ailleur encore une fois, ou parfois fatiguée. Cette manie trahis souvant son état d'esprit... A vrai dire chaque parcelle de son visage laisse transparaitre son état d'esprit.
Ainsi son tein pâle se colore trop rapidement de rouge à son goût lorsqu'on lui adresse la parole, ses yeux sombres fuient leur interlocuteur.

Ormis ces différentes caractéristiques de son attitude, Opaline est quelqu'un de soignée, les ongles toujours propres et les mains blanches. Habillée avec goût et simplcité, de quoi se fondre dans la masse sans attirer l'attention.

Caractère : Opaline est une jeune fille inssaisissable. Prétendue folle par beaucoup, par ceux qui ne la comprennent pas en réalité. Peu nombreux sont ceux qui savent la comprendre.
Elle à l'esprit aussi vif et acéré qu'on le dit dérangé. Cet esprit qui l'emporte souvant loin au dessus du sol, l'air rêveuse elle voyage loin des coups bas et reflexions blessantes qu'elle reçoit. Elle n'est pas non plus la risé de l'école, seulement trop peu commune pour plaire à tout le monde. D'ailleurs elle ne cherche pas la popularité car pour elle, plaire à tout le monde c'est aussi plaire à n'importe qui.
Les relations sociales ne sont pas sont fort, elle n'ira pas vraiment vers les autres ce qui ne l'empêchera pas de demander un renseignement s'il le faut. Elle est un epu trop timide et craintive, cela charme quelques uns qui se penchant un peu plus sur elle et parfois deviennent d'agréables connaissances. Certains autres s'exclaffent de rire face à cette jeune sorcière trop craintive presque méfiante.
Opaline est pourtant d'une aimabilité étonnante, toujours souriante, ce sourire seraint toujours flottant sur ses lèvres. Elle à une vois douce et agréablement apaisante, ça pourrait devenir une façon de pièger certains. Oui Opaline est craintive et solitaire mais elle sait aussi se servir de cet esprit si aiguisé pour se défendre. Manipulant doucement les autres lorsque le besoin se fait sentir, apprenant à manipuler serait plus exact.
On peut donc affirmer sans se tromper que la douce rêveuse est faite de dangereuses nuances, pas instable pour autant. Encore une fois on utilisera un seul mot pour qualifier la jeune fille : Inssaisissable.


Origine : Prétendue sang-pur par son père, Opaline ne s'y laisse pas prendre. Elle sait et suporte aisément le fait d'être de sang mêlé, sa mère née-moldu ne lui inspire aucune honte.
Ses chèrs parents assurent une vie on ne peut plus confortable à leur fille, il faut dire que les Eddingtson fréquentent le beau monde sorcier, peut-être est-ce la réson de l'ambiguïté des propos de son père à propo de leur sang.
Son éducation est irréprochable en elle-même seulement le caractère de la demoiselle semble compliquer chaques confrontations sociale....


Qui êtes-vous ?

Animagus : Koala

Patronus : Une biche

Epouvantard : Une foule de sorciers - d'élèves pendant sa période à poudlard- qui l'entoure et la prend pour centre d'intérêt.

Votre baguette : 27 centimètres, bois d'aulne et crin de licorne, éxélente pour les sortilèges et enchantements grâce à sa souplesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Opaline Eddingston   Mer 31 Oct - 20:58

Histoire (au moins 20 lignes rédigées, à la première ou troisième personne au choix mais pas les deux.)
Le 19 février 1924 .
Cris, pleures et sourires, bercèrent ce jour bénit par le couple Eddingston. Enfin ils virent naitre un enfant qui allait vivre !
Béatrice, jeune femme à la santée fragile, tremblait dans son lit d'hopital alors qu'on déposait le bébé sur son ventre encore gonflé. Elle versait doucement des larmes de bonheur, James tennait la main de sa femme un regard bienveillant posé sur leur petite fille.
Beaucoup aurait regrétté le sexe de l'enfant, il ne pourrait perpétrué la ligné et on doutait fort que la mère après avoir eu tant de mal à mettre son enfant au monde, parviendrait à lui faire un petit frère. James Eddingston ,lui, voyait en sa fille un mariage certainement prometteur. Il parait évident qu'il ne connaissait pas encore le caractère si particulier de l'enfant !
Opaline, Helena Eddingston ne manqua donc jamais d'amour. Elle avait trop été désirée pour être ensuite rejetée par ses parents.
L'adorable enfant avait donc quelques année alors qu'elle courait dans le jardin derrières des papillons illusoires créé par son jeune père. Riant aux éclats et tombant régulièrement dans l'herbe, pour parfois finir allongée à se prélasser entre les tiges vertes.
La petite famille vivait un des quelques villages sorcier d'Angleterre, Opaline suivant le cour de sa vie entre moments de liberté et apprentissage de la vie et des codes de la société. Une jeune sorcière qui devrait fréquenté le même monde que ses parents se devait de bien se tenir en société. Peut-être que ce caractère si spécial avait put se développé grâce(?) à l'amour et la liberté que ses parents lui procuraient ?
Ainsi dès qu'elle put exprimer des pensées cohérentes la fillette posa des questions embarassantes et juste aux adultes qui riant de "l'innocence enfantine". Les Eddingston eux souriaient poliment de façon à faire avaler la dragée aux concernés.
Ils ne savaient pas que cette manie de laisser ses pensées s'échappé de sa bouche ne la quitterait jamais.

La petite blonde avait à peine cinq ans que déjà elle avalait le savoir que lui procurait son précepteur, l'homme engagé par ses parents fit un merveilleux travail et s'évertua à affiner l'esprit de l'enfant chaques jours un peu plus. Opaline apprit très vite à lire et à écrire, rapidement elle démontrat un goût prononcé pour la lecture et dévora chaque livre qu'on lui donnait.
Au cour de son enfance elle créa quelques amitiés, même avec quelques moldus d'un village avoisinant. Elle n'avait d'ailleurs pas le droit de les amener chez elle et ne pouvait les fréquenter que sous certaines réserves. Effectivements ammener des enfants de moldu dans un village où la magie reignait n'était pas une bonne idée.
C'est au environs de ses 8 ans qu'elle vécu sa première manifestation magique, jouant à cache-cache -une superbe invention moldu d'après elle !- dans uen forêt escarpée elle chuta d'un promontoire de terre si haut qu'elle aurait du se rompre le cou. Alors qu'elle criait sa frayeur une bulle l'entoura et encaissa sa chute en éclatant. Choquée par ce moment la fillette en avait oublié de pleurer, son cri s'était étouffé dans sa gorge.
Elle releva ses yeux sombre vers les gamins qui la surplombaient, avait-ils vut la chute ? Pas tous certainement. Toujours est-il qu'elle ne revit aucun d'eux après qu'on l'eut sorti de là. Les parents avaient de chaques côtés interdit aux enfants de se revoir.
Béatrice vint expliquer la situation à sa fille qui l'accepta très bien, les moldu était trop étroit d'esprit c'était aussi simple que ça pensait-elle. Ses grand-parents moldu n'avaient-ils pas oublié sa mère en apprenant sa condition ? A moins que ce ne soit plus compliqué que celà ?
Opaline reprit donc le cour de sa vie en voyant sa magie se manifesté de plus en plus régulièrement, un sourire flottant sur ses lèvres. Ainsi elle s'entoura involontairement de coquelicot un jour de mars où elle trouvait que le printemp arrivait trop tard. Elle fit disparaitre les vitres de sa chambre pour raprocher les étoiles et regretta la protection que lui offrait ces boutde verre lorsque le vent froid de novembre s'engouffra dans sa chambre.
L'enfant descendait donc parfois l'air bougon demander l'aide de son précepteur, seul autre occupant de la maison lorsque ses parents travaillaient. Son père au ministère et sa mère à la gazette du sorcier.
Parfois elle était emmenée à des réceptions, mais ses parents préféraient de loin là laisser aux bon soins de son précepteur. Elle lui posait alors inlassablement la même question avec le même air mutin : "Précepteur ou Nurse ? Là est la question."
Opaline ponctuait toujours cette phrase d'un hochement de t'ête grave et d'un rire incontrôlé. La demoiselle était bien moins craintive une fois qu'on passait son étrangeté et qu'on se penchait sur elle. Ce que sont "viel ami" avait fait depuis longtemps.
Le viel ami en question laissa la vie pendant la première année à Poudlard d'Opaline. Comme s'il avait seulement attendu pour la laisser continuer qu'elle revienne vers lui en courant du jardin, une lettre brandit au la main et un sourire radieux en signe de victoire.

Opaline apprit bien vite à faire de sa baguette ce qu'elle voulait et lorsqu'un sort lui résistait elle le répétait inlassablement jusqu'à ce qu'il devienne aussi facilement réalisable qu'un "Lumos".
A force d'étudier, d'apprentissage et d'entrainement la jeune Eddingston se hissa au rang des meilleures élèves. Se rassasiant de savoir et rendant ses parents fières d'elle.
Une chose la perturbant pourtant pour cette nouvelle rentrée : un serpentard de cinquième année semblant éxelé en tout domaines et s'attiré la symapthie de chaque professeur... Insupportable non ?



A Poudlard

Réputation : Opaline Eddingston est tout sauf inconnue pour ceux qui ont déjà un peu fréquenté Poudlard à son grand malheur d'ailleurs... Réputée pour être "étrange" et prétendue folle par certain pour son trop peu d'affinité avec le plancher des vaches.
Comment deux personnes sencées et intelligentes tel que James et Béatrice Eddingtson ont pu engendré une tel jeune fille se demanderont ceux dont les parents fréquentent le beaux monde.
Une réputation peu enviable en somme.

Vos Buses, vos options et vos projets pour l'avenir (pour les dernières années. Vous pourrez décider de changer de vocation en court d'année mais seulement si vous jouez le changement d'avis et la progression de votre personnage. Voir la liste des options)
- histoire de la magie : Effort Exeptionel
- botanique : Effort Exeptionel
- enchantement :Optimal
- metamorphose : Acceptable/Effort Exeptionel
- potion : Acceptable
- défense contre les forces du mal : Acceptable/ Effort Exeptionel
- astronomie : Optimal

Options

- rûnes : Optimal
- divination : Troll (folle mais pas voyante ^^)
- soin aux créatures magiques : Effort Exeptionel
Opaline ne sait pas vraiment vers quoi se diriger, elle aimerait se consacré à la rechercher magique, comme devenir dresseuse de dragons, médicomage ou bien encore Auror mais elle craint n'avoir pas d'assez bonne notes dans les domaines requis pour parvenir à mener à bien ce dernier projet.

Animal de compagnie : Un chat gris à poil long nommé anomalie.

Maisons par ordre de préférence: Serdaigle ; Serpentard ; Pouffsoufle ; Gryffondor

[Hmmmm serait-il possible de rectifier la faute de frappe dans mon nom ? Adoraaaaaable vous êtes adorable <3 (c'est le "s" qui devrait être avant le "t") ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadfael Stark
°0°1ère Année°0°

°0°1ère Année°0°
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 21
Message Personnel : Un jour je leur montrerais que moi aussi je sais me tenir comme un vrai sang pur !
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Opaline Eddingston   Mer 31 Oct - 23:49

Ton nom a été rectifié. Quelqu'un viendra valider ta fiche sous peu je pense. Juste peux tu retailler ton avatar s'il te plait ? C'est 150 pixels de large pour 200 de haut. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Opaline Eddingston   Jeu 1 Nov - 0:25

Merci beaucoup ^^. J'ai corrigé les dimenssions de mon avatar.
J'attendrais sagement qu'on me répartisse alors .

*va se ranger dans un coin.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cadfael Stark
°0°1ère Année°0°

°0°1ère Année°0°
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 21
Message Personnel : Un jour je leur montrerais que moi aussi je sais me tenir comme un vrai sang pur !
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Opaline Eddingston   Jeu 1 Nov - 0:33

Fiche validée, benvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opaline Eddingston   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opaline Eddingston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Je ne t'oublie pas...
» Quand l'amour nous Hante [Lumière Oplaine et Tempête Lunaire]
» Mademoiselle Muette :: La Douce fleur d'opaline de Versaille
» OPALINE CANICHETTE 13 ANS BETES DE SCENE 35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Chambre Noire :: Registre :: Fiches validées :: Elèves :: Serdaigles-
Sauter vers: