FAQAccueilS'enregistrerMembresConnexionRechercherGroupes

Partagez | 
 

 [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandra Desmond-Warwick
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Mer 12 Déc - 20:04

Enfin seule. Elle en aurait presque sauté de joie. Sauf que l’expression « sauter de joie » était fondamentalement incompatible avec celle de « Cassandra Desmond-Warwick »…Bref. Cassandra avait enfin pu échapper à l’interminable séance d’embrassades larmoyantes. Elle adorait son père (traduction sur l’échelle normale des sentiments : elle le supportait) mais il fallait bien avouer que le sieur Warwick pouvait se montrer particulièrement étouffant.

Sa mère, elle, était restée au domaine familial. Son état ne s’étant guère amélioré au cours des derniers mois (au contraire même), il semblait fort probable que Margaret ne quitterait guère plus sa demeure. Et, comme pour en consoler sa pauvre petite fille, Andrew s’était montré encore plus pénible que d’habitude ! La jeune fille avait du faire appel à tout son sens du tact et de la diplomatie pour convaincre son père de la laisser partir.

Enfin, voilà qu’elle était libérée de la présence oppressante de sa famille. Bientôt, elle retrouverait celle de ses « amies ». Cassandra ne montrait guère d’empressement à les revoir. Savoir qu’elle devrait les supporter au moins jusqu’au vacances de Noël l’avait conduite à choisir le wagon le plus éloigné du leur. Et, par chance, elle avait réussi à trouver un compartiment pour le moment encore vide. Il fallait espérer qu’elle en resterait la seule occupante.

Comme s’était fort peu probable, elle décida donc de profiter de ce moment de répit. Aussi, déposant ses innombrables valises et autres malles, elle s’installa tout près de la fenêtre ouvrit la petite porte de la cage d’argent qui retenait son minuscule hibou. Machiavel se posa gentiment sur les genoux de la jeune fille qui le caressa doucement son plumage, les yeux perdus dans le vide, sans plus se soucier de se qui se passait dans le train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Harker
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Message Personnel : Ubique Recta
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Ven 14 Déc - 12:13

Comme d'habitude, Mina Harker et sa fille étaient arrivées en avance sur le quai 9 3/4, préférant toutes deux se dire au revoir tranquillement sur le quai plutôt que la panique de la dernière minute. Eleanor avait regardé doucement le quai se remplir et la cohue commencé. Elle enlaça sa mère avec tendresse et une légère appréhension... Par les temps qui courrait qui sait quand elles pourraient se revoir. Par dessus son épaule, elle jeta un coup d'œil au Poudlard Express, elle sentit l'excitation familière du début d'année la gagner malgré tout. Elle allait enfin retourner loin des sirènes des moldus, continuer son apprentissage passionnant et surtout découvrir encore de nouvelles créatures magiques. Elle avait eu un optimal à ses derniers examens, elle comptait bien renouveler la performance faute de pouvoir faire mieux que ce qui était déjà presque parfait.

Serrant la cage d'Aillin contre sa poitrine, elle s'engouffra dans le train pour pouvoir au moins profiter de quelques place agréable. Elle chercha quelques Griffondor du regard et repéra quelques visage familiers. Avec un léger sourire qui dévoila une canine, elle remonta vers l'avant du train évitant la foule par la même.
Elle sursauta quand les sirènes retentirent, elle chercha à voir sa mère dans la foule mais il fallait pour cela entrer dans un compartiment. Ce son sentait la mort... Il sentait la poussière et le sang... Son coeur s'emballa, elle vit les Aurors pousser les éleves dans le train. Silencieuse comme une ombre, Eleanor se glissa dans le compartiment où se tenaient Cassandra, pour éviter la ruée dans le couloir du train et les bousculades qui en découlaient indubitablement.

La jeune femme avait les cheveux en bataille comme toujours, ses yeux verts observèrent un instant la serpentard. Elle essaya d'abord de calmer Aillin que le son hurlant des sirènes affolait toujours autant. Elle glissa sa main dans la cage pour caresser son doux plumage. La chouette se calma rapidement sous les doigts de sa maitresse qui avisa l'élève à qui elle adressa un simple sourire.

"Bonjour Desmond, dit elle sans prétention ni fioritures."

Elle ramena derrière son oreille une mèche de cheveux roux sombres, observant toujours avec attention la blonde devant elle. Elle jeta un coup d'œil dehors essayant de repérer sa mère dans la foule qui s'agitait. S'il y avait un dieu quelque part... Qu'il veille sur elle... Le son hurlant sonnait comme un oiseau de mauvais augure... Elle espérait que ce ne soit qu'un mauvais pressentiment alors que dans ses yeux passait l'ombre d'une corneille qui passa dehors à tire d'aile et lui arracha un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angara.frbb.net
Cassandra Desmond-Warwick
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Sam 15 Déc - 16:48

Avec le chahut qui régnait dans l’ensemble du Poudlard Express – sans compter ces affreuses sirènes qui ne cessaient de retentir – Cassandra entendit à peine l’entrée d’un second occupant dans son compartiment. Le regard toujours fixé sur l’extérieur, Machiavel toujours sur ses genoux, la jeune fille ne bougea pas le moindre cil et rien dans son attitude n’indiquait qu’elle avait conscience de la présence de la gryffondor.

En fait, du coin de l’œil, elle avait entraperçu un mouvement mais, n’ayant aucune envie de voir sa calme solitude interrompue, elle choisit sciemment d’ignorer autant que possible le nouvel arrivant. Avec un peu de chance, il aurait la bonne idée de se trouver un autre compartiment.

Hélas, la chance ne fut pas avec Cassandra. Une voix s’éleva pour la saluer. Retenant avec peine un soupir, la serpentarde détacha son regard de la vitre pour se retourner vers la personne qui lui avait adressé la parole. Deuxième faux bond de la chance : elle la connaissait. Etre dans le même compartiment que quelqu’un qu’on ne connaît pas laisse un petit espoir que la personne en question sera trop timide ou trop embarrassé pour vous adresser la parole. En revanche, se retrouver avec quelqu’un de la même année de soit, que l’on côtoie depuis 5 ans à tous les cours de potions et aux détours des couloirs, voilà qui est déjà plus problématique.

Pourtant, fidèle à elle-même et à sa réputation, ce fut avec un charmant sourire que Cassandra accueillit l’autre jeune fille. Loin de la grossièreté de celle-ci – quel manque de façon d’apostropher les jeunes filles par leur patronyme ! – elle lui répondit de la voix parfaitement polie qui ne la quittait jamais.

« Bonjour Eleanor. Navrée, je ne t’avais pas vu entrer. »Fit-elle pour expliquer le petit temps qu’elle avait mis à se retourner et à répondre.

« Comment vas-tu ? Prête pour une nouvelle année ? »Reprit-elle sur le même ton tandis que ses yeux indiquaient qu’elle n’en avait absolument rien à faire. Toujours avoir l’air parfaite. Tel était le credo de Cassandra, y compris lorsque la perfection indiquait de faire la conversation alors qu’on meurt d’envie d’être laissé en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Harker
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Message Personnel : Ubique Recta
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Sam 15 Déc - 20:28

Si la jeune femme trouvait que son interlocutrice manquait de savoir vivre c'est qu'à vivre du côté de white chapel on apprenait plus le sens du mot loyauté que le sens du mot fanfreluche. Ailin qui était plus grosse que l'autre hibou le regarda de ses yeux ambrés, comme sa maitresse scrutait la serpentard. Parfaite en tout occasion... Mais la perfection aurait été de lui donner l'illusion jusqu'au bout. Enfin, au bout de cinq ans, elle avait eu le temps de s'habituer aux images à moitiés finies au moins lorsqu'on pouvait connaitre maintenant la nature d'une personne, comme la nature ne changeait pas, ce serait toujours une information intéressante plus tard, lorsqu'elle aurait vraiment apprit le sens du mot faux semblants.
Un léger sourire apparut sur les lèvres d'Eleanor. Elle ignora superbement le regard signifiant qu'elle n'en avait rien a faire car si elle ne voulait pas de réponse mieux valait ne pas poser la question cela évitait d'en avoir. Et Eleanor ne portait pas de masques jamais, trop lourds et trop ennuyeux si elle voulait jouer un rôle, elle pouvait toujours faire du théâtre. Le sourire neutre presque amusé s'étira sur ses lèvres.

"Je vais bien, merci, répondit elle simplement. Prête? Oui comme toujours. Et toi?"

Elle aurait pu se taire et ne pas lui rendre la politesse mais ça aurait été mal commencer l'année. Et puis jusqu'ici Cassandre avait été aussi courtoise, qu'agréable il n'eut pas été des plus... Amène que de l'être moins, même si elle ne se permettait pas les familiarités que se permettait la jeune femme ou du moins de manière considérablement différente. Depuis quand appellait-on les gens par leur prénoms quand on n'était lié d'aucun lien d'amitié?


Dernière édition par le Lun 21 Jan - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angara.frbb.net
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Lun 17 Déc - 0:26

On s'était adressé à elle ? Non, son sourire aimable et l'expression douce de son visage n'accueillirent que du vide.
Un effet de son imagination ou quelqu'un qui s'était ravisé en appercevant une connaissance plus fréquentable que l'étrange demoiselle qu'était Opaline ?
Toujours est-il que cet évènement ne la retien pas longtemps sur le quai, trop de gens à se croiser, se bousculer, trop d'embrassades. Trop de gens, simplement.
La demoiselle conduisit donc sa valise devant elle en montant les deux marche de fer forgé qui donnait l'acces aux compartiments.
Trop d'élèves à l'avant du train, elle qui avait décidé de se rendre plus accessible aux autre.
Comment ferait-elle si elle ne supportait déjà pas cette affluance ? Toujours en marchant derrière sa valise flottant Opaline jettait des regards dans les wagons libre, elle avait dit pas de serpentard, pas de gryffondor. Ils étaient trop fougueux tous ceux là.
Ainsi elle continuait sa recherche lorsqu'une panique indescriptible imprégna la foule.
Les grands yeux habituellement rêveur de la jeune Eddigston s'écarquillèrent, elle n'aimait pas les foules, les foules qui paniquaient l'éffrayait !
Elle fit donc coulisser bien plus brusquement que de coutume la porte du compartiment le plus proche. La referma avec autant de douceur.
Elle ne prendrait pas la peine de demander si sa présence ne gênait pas, peu de gens à Poudlard voudrait passer le voyage avec elle, ça entacherait leur réputation !

Opaline poussa une longue expiration et dessera son etreinte sur le corps d'Anomalie, l'animal sauta à terre en feûlant contre sa maîtresse.
Sa valise était tombé au sol alors qu'elle avait relâché sa concentration.
Enfin elle se tourna vers les occupants du compartiment. Deux jeunes filles, Gryffondor et Serpentard.
You're the Winner !

Son visage reprennait doucement son calme décalé alors qu'elle constatait le quasi vide du wagon et une simple tension de la part d'une des occupante. Légère tension.
remarquant par la même occasion le son stridan d'une alarme, un son qui effrayait et qui devait être la raison de toute cette pagaille.

Opaline esquissa un de ces sourires aimable à l'intention des deux adolescentes.

"Bonjour, savez -vous pourquoi cette alarme a été déclanchée ?"

Question idiote, comment pourraient-elles savoir plus de choses qu'elle ? Opaline s'attendait à ce qu'on lui fasse remarquer avec l'habituelle acidité qu'on prennait pour s'adresser à son etrange personne.
Elle s'assie sur une banquette, celle qui était encore vide, et attrapa son chat. Carressant le ventre de l'animal, le chat fermait à demi les yeux, appressiant déjà le voyage qu'il passerait à se prélasser sur une banquette des plus confortable.
La demoiselle releva le yeux vers les autres occupantes du compartiment. Souriant de ce sourire flotant et souvant qualifié de fou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Desmond-Warwick
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Lun 17 Déc - 9:40

Toujours souriante et la froideur de son regard caché derrière ses longs cils, Cassandra observa la gryffondor. Celle-ci lui esquissa un sourire. Et lui répondit par un retour de question. Seigneur ! Elle avait l’air d’être d’humeur bavarde ! Il ne manquait plus que ça. Mais pourquoi est-ce que les gens ne comprenaient jamais que certaines questions étaient de pure politesse et qu’elles n’appelaient en aucun cas de poursuivre la conversation ?

Pourtant, le visage de la serpentarde resta de marbre et ce fut avec la même affabilité – le ton parfaitement courtois et le sourire de convenance – qu’elle répondit à Eléanor.

« Oui oui… »

Et là-dessus, elle dirigea de nouveau son regard vers l’extérieur du train, considérant que, le savoir-vivre ayant été respecté, elle n’avait plus à continuer de bavarder avec l’autre jeune fille. D’ailleurs, à l’image sa maîtresse, le minuscule hibou noir ne jeta même pas un regard à son congénère, préférant fermer ses yeux ronds et ses laisser caresser.

Cassandra eut à peine le temps de profiter de ce nouveau répit que la porte du compartiment claqua. Un nouvel arrivant. Il ne manquait plus que ça. Encore un ou deux, et elle serait obligée de passer le voyage coincée entre deux élèves suants et bavards. Berk !

Aussi lentement que la première fois, elle tourna la tête afin de constater qui était la nouvelle plaie qui lui tombait dessus. Si elle n’avait pas tiré le gros lot, en tout cas, elle n’en était pas loin ! Comment s’appelait-elle celle là déjà ? La serpentarde ne put mettre un nom sur ce visage. En tout cas, elle était chez Serdaigle. En dernière année…ou bien était-ce ?...non, en dernière année, c’était bien ça. Et puis, surtout, cette fille était considérée comme complètement folle.

Tandis qu’elle esquissait un de ses jolis sourires en direction de la nouvelle arrivée, Cassandra envisagea la possibilité de changer de compartiment. Mais étant donnée l’heure, ils devaient tous être pleins. Entre la compagnie d’une gryffondor et d’une folle et celle de premières années gesticulants, le choix était vite fait. Elle devrait supporter ces deux là.

Par contre, à la question que posa la serdaigle, elle faillit changer d’avis. Mais d’où est-ce qu’elle sortait celle là ? Il existait encore des gens sur terre qui ignoraient l’actualité ? Un moment, elle songea que c’était peut être une blague. Mais, vu sa tête, elle avait l’air sérieuse…Et ce sourire…oui, elle devait être un peu dérangée.

« Nous sommes en guerre… » Lâcha finalement la serpentarde d’une voix qu’elle parvint à dénuer de condescendance et de méchanceté mais qui sonna tout de même un peu plus froide qu’elle ne l’aurait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Harker
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Message Personnel : Ubique Recta
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Lun 17 Déc - 11:55

L'attitude de Cassandra bien loin d'apporter l'offusquemment rituel qui aurait du faire naitre d'un tel comportement, créa chez Eleanor un profond amusement, décidément ils ne comprenaient jamais. Les sots ont cette supériorité qu'ils n'ont pas peur d'être bêtes disait Arsène Houssaye, le hasard avait voulu qu'elle en trouve la forme la plus délicate. Et elle devait avouer que si contrairement à ce que l'autre avait pensé elle n'était pas particulièrement bavarde, elle prenait un malin plaisir à la voir perdre son sang froid sous son masque de porcelaine. Oh biensur elle ne s'attendait pais à une explosion de condescendance outrée drapée d'arrogance mal placée mais voir la petite flamme s'allumer dans ses prunelles claires était bien suffisant.

Laissant tomber ces mesquineries qui n'était amusantes qu'un temps elle hissa Ailin sur son épaule pour pouvoir extirper de son sac de voyage un livre de bonne taille titré "le roman du Graal" par Chrétien de Troye. Le grand regret d'Eleanor avait toujours été de ne pas avoir appris le français aussi se contentait elle de cette pietre traduction achetée au rabais chez un bouquiniste près de la tamise. Elle n'eut pas le temps de l'ouvrir qu'elle tourna vivement la tête à la porte qui claqua et détailla attentivement la jeune femme qui entra. Quelque chose Eddingston, O... O... Rah ça lui reviendrait plus tard. Elle se poussa un peu pour lui faire une place à ses côtés et lui lança un sourire avenant. Elle fut tout aussi surprise qu'elle ne sache pas ce qui se passe, il était pourtant difficile de rater le Blitz.

"Bonjour, répondit elle simplement en lui tendant la main. Eleanor Harker."

Elle regarda par la fenêtre.

"Apriori, nous ne devrions pas tarder à voir le ciel se noircir des bombardiers allemands puis de la fumée des bâtiments qui seront détruits... Pour le moment la gare est épargnée, espérons que cela dure... Vous êtes en septième année?"


Dernière édition par le Lun 21 Jan - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angara.frbb.net
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Lun 17 Déc - 21:22

Comment pourraient-elles en savoir plus qu'elle ? En suivant les actualités, en surprenant des conversations.
En les surprenant oui, car on parle rarement de la guerre à mot nue lorsqu'on s'adresse à ses enfants.
Ainsi lorsque la serpentarde lui fit remarquer , légèrement exaspérée, que la guerre était là Opaline ne jugeat pas utile de répondre. L'autre demoiselle en serait certainement encore plus irrité et exaspéré le monde n'était quelque chose que la Serdaigle recherchait.
La Gryffondor en revanche lui tendi la main en se présentant lorsqu'Opaline prit place à ses côtés.
La jeune femme pris brièvement la main de l'étudiante dans la sienne, fine et froide.
Le sourire qu'elle lui adressa était on ne peut plus sincère, comme toujours, elle appréciait le fait de voir quelqu'un lui tendre la main.

"Opaline Eddingston, enchantée."

Opaline n'avait pas parue gênée de l'idiotie de sa question, il lui arrivait régulièrement d'oublier des évènements.
Effectivement la guerre est un évènement grave et non négligeable mais l'Angleterre n'était pas directement impliqué dans le conflit, considérait-elle. Elle n'amoindrissait pas pour autant la gravité de la chose, il lui était seulement difficilement supportable de savoir que des familles étaient déchiré si près et si loin d'elle...

" Le quai 9 3/4 doit être protégé à l'aide de nombreux sorts. Le ministère de la magie et Poudlard ne laisseraient pas tout les futures sorciers prendre le train en sachant que des armes moldues pourraient les atteindre.
De plus la perspective de la découverte de notre monde par les moldus serrait un désastre.
Je ne penses donc pas me tromper en affirmant que nous sommes à présent en sécurité..."
Puis après un moment de silence elle ajoutat." Effectivement, j'entames ma dernière année et vous ?"

Le ton d'Opaline n'était pas grave, doux toujours, glissant, comme sa voix, alors si on s'arrêtait sur cette apparence détaché et légère on pouvait passer à côté de la logique de ses propos.
Elle n'avait pas nécéssairement raison, elle parlait seulement de ce qu'elle savait et ce qu'elle déduisait.
Il faut uniquement savoir une chose, Opaline est au moins aussi intelligente et réfléchie qu'on la dit folle.
La demoiselle detaillait les visages des deux occupantes, tour à tour, voir si elles tennaient compte de son avis ou s'il serrait plus utile de sortir un livre pour passer le temps ?
Après tout avec ces conversations qui n'avaient pour but que de la ridiculiser elle avait finit par trouver un échappatoire.

La guerre, pouvaient-elles y faire quelque chose à leurs niveaux ?
En parler ? En quoi cela faisait-il changer les choses ?
D'un geste léger de la t^te elle chassât cette idée : Elle était tout sauf défaitiste et résignée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Desmond-Warwick
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Mar 18 Déc - 12:39

Cassandra plissa très légèrement les yeux à la réaction de la serdaigle. Non seulement, elle devait être la seule personne au monde à ignorer que c’était la guerre, mais en plus, elle n’avait pas même l’air étonné de l’apprendre. Comment pouvait-on passer à côté de ce genre de chose ? La serpentarde se méfiait des a priori mais, à cet instant, elle admit que ceux qui traitaient la jeune fille de folle ne devait peut être pas être très éloignés de la réalité.

Opaline Eddingston. Maintenant qu’elle avait rappelé son nom, Cassandra se souvint qu’en effet elle l’avait déjà entendu. Enfin, le retenir était sans grand intérêt et la jeune fille savait qu’elle l’oublierait de nouveau d’ici peu.

Lorsqu’Eleanor se mit en devoir de décrire quels seraient les prochains instants, la jeune fille la regarda en approuvant. Puisque apparemment il lui faudrait passer l’ensemble du voyage avec ces deux là, mieux valait partir sur de bonnes bases. Y compris lorsqu’il n’y avait personne pour y faire attention, Cassandra prenait un soin particulier à entretenir sa réputation. Or, malgré le vif désir qu’elle avait de se replonger dans son observation de l’extérieur et d’oublier la présence des deux jeunes filles ; il était hors de question qu’elle passe pour une asociale ou une malpolie.

« Je suis également persuadée que nous sommes à l’abri du bombardement. Pour le reste…eh bien, je suppose que vous avez vu le nombre d’aurors affectés au train… »

La moindre trace d’irritation avait désormais disparu de son visage et ce fut d’une voix agréable bien que toujours froide – après tout c’était la seule qu’on lui connaissait – qu’elle s’exprima.

« Cassandra, au fait…Cassandra Desmond-Warwick. Serpentarde cinquième année, enchantée. » Fit-elle à l’attention d’Opaline avec un ravissant sourire qui ne laissait en rien transparaître ses pensées. Après tout, voilà des années qu’elle s’appliquait à avoir l’air de tout, sauf de ce qu’elle était au fond d’elle-même. Une telle expérience dans le domaine de la duperie avait fini par rendre la vraie Cassandra totalement insaisissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Harker
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Message Personnel : Ubique Recta
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Mer 19 Déc - 1:10

Caressant doucement les plumes douces d'Ailin, Eleanor regarda les deux jeunes femmes et eut un haussement de sourcil.

"Je ne savais pas que Victoria's Station s'arrêtait au quai 9 3/4, dit elle avec humour. D'autant plus que les probabilités qu'une bombe n'explose pas à sa chute reste de l'ordre du miracle, alors je serais curieuse de savoir comment nos aurors expliquerait un sauvetage miracle de la gare si le cas venait à se présenter."

Elle avait tendance à oublier que les sorciers avaient tendance à penser que le monde s'arrêtait au leur... Pourtant cette guerre était bien la preuve que c'était faux. Elle sourit doucement voyant l'attitude de Cassandra changer pour devenir la parfaite mascarade et failli sourire. A quoi bon changer d'attitude quand celle affichée en début de conversation était tout autre? Mystère... Cela devait faire partit de ces subtilités féminines qu'elle avait du omettre d'apprendre.
Elle regarda dehors guettant les ombres noires significatives avec un frisson qui lui hérissa l'échine une pointe d'excitation mêlée à l'appréhension.

"Et puis ne sans être naïf, si les bombes moldus ne nous sont pas un danger majeurs nous avons bien suffisamment de quoi nous inquiéter."

La guerre toujours la guerre... Elle la fascinait autant qu'elle l'effrayait. Elle avait vu des gens mourir, sentir la poudre et le sang, la fumée et la mort. Pourtant elle savait avoir été privilégiée, sachant qu'à tout moments, elle et sa mère pourraient fuir par le réseau de cheminée... Elle repensa à la maison, le coeur lourd, le regard perdu dans ses pensées, n'entendant pas la suite de la conversation. Ses grands yeux verts scrutaient la foule, un instant elle cru voir quelqu'un qui lui arracha un sourire triste. Tournant la tête vers les deux jeunes filles elle tenta de reprendre la conversation en route avec un regard interrogatif.


Dernière édition par le Lun 21 Jan - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angara.frbb.net
Opaline Eddingston
°0°7ème Année°0°

°0°7ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Mer 26 Déc - 13:32

La jeune serpentarde se présenta à l'attention d'Opaline.
Chose faite après avoir fait disparaitre l'irritation et l'air dédaigneux de son visage derrière un masque d'amabilité feinte et de bienséance.
Opaline ne supportait que difficilement ce genre de comportement. Elle trouvait méprisable ceux qui ce perdait derrière des images dans l'unique but de plaire au monde. Heureusement Opaline n' était pas une jeune femme méprisante, ainsi elles pourraient probablement passer un agréable voyage toutes les trois.
Le ravissant sourire de Cassandra ne trouva aucun reflet sur le visage de la serdaigle. Le plit de ses lèvre était légèrement moqueur, initerprétable, seulement.

Opaline riait interieurement face à ces graines de femmes qui ne faisait, au final, qu'obéir tout en se croyant au dessus des autres. Oui, peut-être qu'elle généralisait, surment même, mais la demoiselle avait des opinions bien tranchés en ce qui concernait le genre de personne correspondant à cette serpentarde.

Donc, pour la deuxième fois elle se passa de mots, l'amabilité feinte de Cassandra semblait ne tromper aucune des deux autres occupantes du compartiment.
Un rapide regard à Eleanor lui confirma cette impression.
Anomalie se retrouna alors sur les genoux de son étrange maitresse qui lui carressa distraitement le ventre comme lui "demandait" l'animal -à sa façon evidement-.
Eleanor reprit la parole, ses mots chargés d'ironie, ses mots d'ailleurs firent sourire Opaline.
Un sourire clairement moqueur, gentillement moqueur, elle arquat un sourcil et demanda à la gryffondor :

"Crois-tu sincèrement que les sorciers se préocupent du sort des moldus ? Même moi, je n'y crois pas. laissant un bref silence elle reprit moins moqueuse. Les aurors utiliseront quelques sortilèges d'oubliette ou les moldus trouveront un nouveau sauveur, un prophète peut-être ? La chance miraculeuse -elle mima des guillemets avec ses doigts lorsqu'elle prononça ce mot- qui les aurat sauvé effacera l'étrangeté de la chose. Crois mois."

En temps normal quelqu'un aurait pouffé de rire, qui crorai cette folle ? Mais ici la bienséance retenait la jeune Desmond-Warwick et il semblait à la serdaigle qu'Eleanor attachait un peu d'importance à ce qu'elle disait.
Carressant toujours son chat au même rythme, traduisant un calme interieur, Opaline écouta Eleanor.

" Tu as l'air réellement préoccupé par cette guerre, ou par la guerre simplement ?"

Non cette phrase n'était pas simplement balancé sans réflechir.
Cassandra hausserait certainement un sourcil dédaigneux. Ce qu'elle voulait dire -et qui serait compris ou non- c'est que beaucoups ne se sentaient pas concerné par cette guerre.
Se contentaient de la commenter comme des spectateurs assistant à un match de quidditch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Desmond-Warwick
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Ven 28 Déc - 16:57

La réponse de la gryffondor avait de quoi surprendre. Bien peu parmi les sorciers se souciaient de ce qui pouvait arriver aux moldus et encore moins de ce qu’ils pouvaient penser. Cassandra ne faisait absolument pas partie de cette minorité. Sans vouer la moindre haine aux moldus et même sans les considérer comme foncièrement inférieurs, il fallait bien avouer que la jeune fille n’avait que faire de cette partie de la population. Le ministère était là pour régler les petits problèmes et accidents en tout genre et pour le reste…Ils auraient bien pu ne pas du tout exister que cela ne l’aurait pas empêchée de dormir…

Mais puisque les deux autres semblaient quelques peu en rupture avec les opinions habituelles, la jeune fille se retint de leur expliquer sa petite théorie sur la question.

« Le ministère trouvera des explications. C’est ce qu’il fait depuis des siècles. S’il ne se préoccupe pas du sort des moldus, du moins pas autant qu’il le devrait peut être, c’est qu’il doit faire face aux armées de Grindelwald »

Elle se tut un instant, jeta un bref coup d’œil vers l’extérieur.

« La gare sera épargnée par les bombes moldues, y compris si ce doit être de façon miraculeuse, souffla-t-elle avec un petit sourire, pour le reste, je fais confiance aux Aurors… »

La remarque d’Opaline n’entraîna pas un haussement de sourcil de la part de Cassandra. En tout état de cause, cela aurait bien été sa réaction naturelle. Toutefois, voilà bien longtemps que l’expression même de « réaction naturelle » avait disparu de son vocabulaire. Aussi, la jeune fille se contenta-t-elle de prendre un air grave et sérieux.

Non, elle ne se sentait pas concernée par la guerre…Comme beaucoup de monde, d’ailleurs. Après tout, elle n’était pas encore majeure et la perspective de passer une année à Poudlard les tenait tout à fait éloignés de cette réalité. Mais tout de même, il paraissait de bon ton de faire preuve d’un minimum d’intérêt pour ce qui se passait…

« Nous devrions tous être préoccupés par la guerre. Qu’il s’agit de celle des moldus ou de celle des sorciers, il ne faut pas oublier que chacun peut perdre des proches… »

Nombreux étaient les sorciers de sang-mêlé qui entretenaient encore des rapports familiaux avec des moldus. D’autres, se liaient à des voisins ou des collègues. Bref, a priori, chacun se devait bien d’être concerné par cette tragédie. Ou tout du moins, se devait de faire comme si il était concerné par cette tragédie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Harker
°0°5ème Année°0°

°0°5ème Année°0°
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Message Personnel : Ubique Recta
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   Sam 29 Déc - 13:14

Eleanor regarda les deux jeunes femmes puis regarda la panique dehors. Combien de nuit et de journées avait elle passé hors du cocon protecteur de Poudlard a dormir près de la cheminée de la petite maison de white chapel en attendant que sa mère rentre du ministère, mangeant une soupe laissée a refroidir sous le hurlement des sirènes. Combien d'enfants elle avait vu errer dans les rues, blessés parfois estropiés mourant de faim, vivant dans la rue faute de toit où vivre... Et elle lui demandait si elle était préoccupée par cette guerre?!
Pour une fois elle ne pouvait qu'être d'accord avec Cassandra, et plus encore... Elle regarda Opaline d'un œil nouveau, une lueur fauve miroita un instant au fond de ses prunelles.

"Parmi les moutons de Pangloss rare seront ceux qui croiront vraiment à la fable, autant que si l'on venait annoncer au monde des sorciers qu'un ange descendus du ciel a balayer d'un revers de main tous les alliés de Grindelwald. Vous connaitriez beaucoup de personne qui goberait cette "chance miraculeuse", dit elle en mimant son geste."

Si sa voix était légèrement ironique, elle n'était cependant pas vindicative, elle avait un avis, si tenait et surtout se ferait un plaisir d'en débattre. Après tout, pour le moment et pour la première fois le Poudlard Express semblait avoir du retard, elle avait un long moment à passer en compagnie des deux jeunes femmes alors autant avoir une discutions intéressante même si dans le pire des cas resterait toujours Chrétien de Troye. Et comme toujours, Eleanor se faisait l'avocate de la minorité, par jeu ou par réel conviction? Peut-être un peu des deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angara.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [King's Cross, S1 C1] Un moment de répit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[King's Cross, S1 C1] Un moment de répit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Récit du cross de GENK (VBM)
» recit du cross de hamont a la VBM
» En ce moment à la télé...
» le reportage du cross de meewen les mouettes.............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En dehors de Poudlard :: King's Cross Station :: Dans le train-
Sauter vers: